sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Vendredi 26 Mai 2017         

Tunisie/Meurtre de Brahmi : Coup de grâce au processus transitoire !

Imprimer Envoyer
Publié le Jeudi 25 Juillet 2013 à 17:56
Le martyr Mohamed BrahmiLa Tunisie est encore une fois sous le choc. Elle vient de vivre, à peine six mois après le meurtre de Chokri Belaïd, un assassinat politique abject, avec quasiment le même mode opératoire, et le même scénario. Le martyr Mohamed Brahmi a été assassiné devant son domicile, ce jeudi 25 juillet 2013, à al-Ghazala. Son assassinat intervient au beau milieu du mois de Ramadan, le jour où la Tunisie célèbre le 56ème anniversaire de la République, et à l’heure où l’on se rapproche, difficilement mais sûrement, de la fin du processus transitoire, et de l’organisation des élections susceptibles de nous faire entrer dans une période pérenne et stable. Ce meurtre odieux semble porter le coup de grâce au processus transitoire, et anéantir tous les efforts entamés il y a une année neuf mois date de l’élection de l’assemblée nationale constituante. Les réactions de la classe politique sont unanimes à condamner ce crime, et à le considérer comme un coup porté à notre processus transitoire et à l’expérience tunisienne. Les positions et conceptions pour la gestion de ce qui reste de la période transitoire, après ce nouveau drame national, sont divergentes. Aux appels à la retenue, et à l’unité nationale lancés par les représentants des partis de la troïka, des partis d’opposition appellent à l'arrêt du processus transitoire et à la formation d’un gouvernement de salut national en guise de sortie de crise.

Nejib Chebbi appelle à un gouvernement de salut et à la dissolution de l’ANC

L’assassinat de Mohamed Brahmi constitue un  tir visant la tête du processus transitoire ayant démarré au lendemain des élections du 23 octobre, a déclaré Nejib Chebbi. Il a constaté la mort du processus transitoire, appelant au départ du gouvernement, et à la dissolution de l’assemblée nationale constituante.
Réagissant sur Mosaïque à l’assassinat de Mohamed Brahmi ce jeudi 25 juillet à Tunis, le chef du haut comité politique d’al-Joumhouri a appelé à la formation d’un gouvernement de salut national, a suggéré de confier l’élaboration de la constitution à un comité d’experts, et à la soumettre au référendum. Aujourd’hui, nous sommes revenus à la situation d’avant 23 octobre, a-t-il dit, appelant à entamer des consultations en vue de la formation d’un gouvernement de salut national ou d’unité nationale, à même de préparer des élections dans une période de six mois.

Rached Ghannouchi, "un front national contre le terrorisme"
Celui qui a assassiné Mohamed Brahmi est un ennemi de la démocratie, et un ennemi de la Tunisie, a dit Rached Ghannouchi qualifiant ce meurtre d’odieux et de lâche. Cet assassinat vise à entraîner la Tunisie dans le spectre de la violence, a-t-il dit. Ghannouchi a inscrit cet assassinat dans ce contexte régional mouvant allant de la Libye, à l’Egypte, en passant par  la Syrie jusqu’au Yemen, c’est une manière d’empêcher les arabes d’avoir une expérience démocratique réussie, a-t-il dit.
Rached Ghannouchi a plaidé pour un front national contre le terrorisme et la violence et a appelé les Tunisiens à la retenue  et à se demander à qui profite le crime ? C’est le gouvernement qui est responsable de la sécurité est c’et lui qui est le plus grand perdant de ce meurtre. La Tunisie a des ennemis qui ne veulent pas que son processus réussisse, a-t-il dit.

Présidence de la République : "Ne pas tomber dans le piège"

La présidence de la République condamne dans un communiqué un crime odieux. Ce crime, dont les commanditaires ont choisi l’anniversaire de la fête de la République comme date de son exécution, à l’heure où l’assemblée nationale constituante est sur le point de mettre en place l’instance électorale, et où l’on se rapproche de  l’établissement d’un calendrier définitif de la période transitoire actuelle, et à l’heure où des pays frères connaissent des mutations sanglantes après l’arrêt du processus démocratique, prouve sans l’ombre d’un doute les objectifs réels de ceux qui ont commandité, financé et exécuté cet assassinat horrible.
La présidence de la République appelle les Tunisiens à ne pas tomber dans ce piège tendu par les criminels qui cherchent à substituer la violence au consensus national. Elle appelle la classe politique à prendre conscience du fait que celui qui a tiré les balles de la trahison contre Mohamed Brahmi, a voulu les diriger contre le processus démocratique et entrainer le pays dans l’enfer de la discorde.
Les forces profondes de corruption guettent notre avenir, le plus grand coup que l’on peut leur diriger ainsi qu’à leurs plans est que l’on reste soudés, devant tous ceux qui visent notre stabilité et notre sécurité, souligne la présidence.

Deuil demain vendredi à l’ANC

Mustapha Ben Jaâfar, président de l’ANC a annoncé ce jeudi lors d’une conférence de presse que demain jeudi sera une journée de deuil à l’ANC. Les balles de la trahison qui ont assassiné Chokri Belaïd ont assassiné aujourd’hui le défunt Mohamed Brahmi, martyr de Sidi Bouzid, a-t-il déploré. Ben Jaâfar a considéré cet assassinat comme une tragédie pour l’Assemblée nationale constituante et la Tunisie.

Hamma Hammami appelle à la désobéissance civile

Hamma Hammami, porte-parole du front populaire, a appelé à la désobéissance civile pacifique dans toutes les régions du pays, jusqu’à la chute de la coalition au pouvoir : présidence de la République, présidence du gouvernement et la dissolution de l’Assemblée nationale constituante.
Il a appelé dans un communiqué du front populaire à la tenue d’une réunion de crise avec les représentants des partis politiques et les composantes de la société civile, au siège du front populaire et à entamer des concertations en vue de la formation d’un gouvernement d’union nationale et d’observer une grève générale demain, jour de l’assassinat du défunt Mohamed Brahmi.

Sahbi Atig, complot contre le processus transitoire

Sahbi Atig, président du groupe d’Ennahdha à l’ANC, a considéré l’assassinat de Mohamed Brahmi, comme un complot contre le processus de transition démocratique. Il a qualifié ce meurtre de grave, dont le but est de semer la zizanie et le chaos dans le pays.

Touhami Abdouli, démission ou destitution du président de la République

Touhami Abdouli, ancien secrétaire d’Etat au ministère des Affaires étrangères, a appelé sur Mosaïque à la formation d’un gouvernement de salut national pour sortir de cette crise.
Il a appelé à la destitution ou à la démission du président de la République, car il a pris partie en faveur d’une sensibilité, au détriment de l’autre, et de le remplacer par un président de la République sage. Il a suggéré de mettre un terme aux travaux de l’assemblée nationale constituante, de revivifier la constitution de 1959, et d’organiser des élections dans une période de six mois.
Gnet



 

Commentaires 

 
0 #6 la vérité
Ecrit par moncef     27-07-2013 16:22
les tunisiens doivent e^tre conscient que la democratie en tunisie ne plait pas au monarchie du golfe arabie saoudite et qatar . Donc c'est pays vont envoyé leur agents salafistes dont le but de destabiliser le gouvernement élu par les citoyens tunisiens et de mettre le doute sur le parti islamiste modérée ennahda. Le salafistes sont prêts a tous dont le but d'empecher le gouvernement de travailler de faàon normal . Les tunisiens doivent resister a ce genre de manipulations.
Bonne journée
 
 
-6 #5 RE: Tunisie/Meurtre de Brahmi : Coup de grâce au processus transitoire !
Ecrit par Nedia london     26-07-2013 00:29
n'insulte pas le peuple tunisien d'ignorant espèce d'humain appartenant a un peuple sodomite oui toi le français, chez vous en autorise l'homosexualité meme les animaux n ose pas dépassé cette limite.

Je ne sais guère si le Mosaad est derrière cette assassinat ignoble mais il y a comme une tentative de déstabilisation de la Tunisie suite a se meurtre quoi que l'on face quoi que l'on dise, la Tunisie économiquement commencer a aller mieux et la paix a commencer a s'installer doucement mais surement..

Qui nous dis que ce n'est pas la France ou des hommes de main de Ben Ali avec c'est Milliard il est prés a tout.

Je doutes réellement que se soit les salafistes qui ne sont pas très apprécier en Tunisie qui ont tuer cette homme , celui qui a organiser ce meurtre n'est certainement pas tunisie et n'aime pas la tunisie , serait les généraux d Algérie pour créer un climat de méfiance ou peut être l'Europe !!!!

Une chose est sure les coupables tôt ou tard devrons assumer leur acte lâche.
 
 
-4 #4 RE: Tunisie/Meurtre de Brahmi : Coup de grâce au processus transitoire !
Ecrit par Montygolikely     25-07-2013 23:03
Il va falloir faire très attention comment l'on va décider de réagir là, c'est un test "grandeur nature" pour l'ensemble du peuple tunisien...
De deux maux, il faut choisir le moindre, il vaut mieux faire avec un gouvernement "bancal" jusqu'aux éléctions plutôt que se lancer dans l'aventure et risquer d'entraver le processus que l'on a voulu stopper par ce crime abject.
 
 
-3 #3 @ Nicolas
Ecrit par Mourad     25-07-2013 22:16
Je suis d'accord avec vous Nicolas ProF E. fr...Ennahdha n'a aucun intêret à ce que le pays s'embrase ; BCE et les ex du RCD oui.
Mais, cela pourrait également être le fait d'un pays arabe gouverné par l'armée,un roi ou un émir qui voit en la réussite de notre révolution un mauvais exemple et une menace pour son pouvoir.


gnet.tn/.../id-menu-325.html#
 
 
0 #2 freres msulmanes(terroristes)
Ecrit par emile a     25-07-2013 20:05
crime qui porte la signature des terroristes islamistes du mouvement alnahda ,puisque la culture de la violence etait le pilier de l'esprit fondamentaliste des freres musulmanes
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • National
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved