sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Samedi 21 Octobre 2017         

Tunisie/ Ennahdha : "Il est inutile de brandir la menace de la rue"

Imprimer
Publié le Lundi 23 Septembre 2013 à 15:48
Ajmi Lourimi a déclaré ce matin lors de la conférence de presse d’Ennahdha que les mêmes termes utilisés par l’opposition, en réponse à l’initiative du quartette parrainant le dialogue, ont été utilisés par Ennahdha pour exprimer son accord au sujet de la feuille de route. « La même expression utilisée par l’opposition, Front du Salut et Front Poulaire, a été reprise par Ennahdha. L’accord de l’opposition a été accepté par le quartet, mais non pas le nôtre.», s’est-il exclamé.

Concernant l’hésitation d’Ennahdha à adopter cette initiative, Lourimi a ajouté qu’il n’existait pas qu’une seule initiative, mais plusieurs autres, et que celle du quartette n’était pas forcément la meilleure. «Mais nous avons opté pour celle-ci car c’est l’UGTT, grande organisation nationale, qui la soutient. Nous l’avons choisie plus pour cette considération là », a-t-il dit. Ajmi Lourimi a également déclaré : «A tous ceux qui tentent de faire sortir Ennahdha par la petite porte, en parlant de plans A et B, on leur dit que la Tunisie ne supporterait pas un scénario pareil…tous les regards sont sur nous et attendent que nous réussissons notre processus démocratique. Nous sommes pour le dialogue dans les plus brefs délais…c’est notre position », a-t-il dit.

Abdelhamid Jelassi, coordinateur général du parti, a précisé, en réponse aux questions des journalistes, qu’Ennahdha prônait l’accélération du processus de transition, et veut  accélérer l’organisation d’élections et à le parachèvement de la constitution. « Mais notre parti ne permettra pas qu’il y ait vide constitutionnel, qu’il y ait vide politique…nous sommes pour le dialogue et le consensus  et des points d’entente. Il est inutile de nous menacer avec la rue. La rue est multicolore,  elle a dit son mot le 23 octobre 2011 et au mois de juillet et août dernier. La seule solution c’est de continuer vers le consensus…d’ailleurs Ennahdha est responsable de l’avancement du dialogue, puisque toujours prête à faire des concessions », a-t-il dit.

Selon lui, Ennahdha a toujours appelé à l’organisation d’élections et a même proposé plusieurs dates, « il reste que certaines parties bloquent la marche vers le consensus », a-t-il dit. Jelassi a ajouté que ceux qui menacent d’immobiliser le pays n’aideront pas à faire avancer les choses, citant syndicats et patronat qui seraient tentés de mener des grèves ou de bloquer.

Rafik Ben Abdessalem a quant à lui répondu qu’un scénario à l’égyptienne n’était pas envisageable en Tunisie, et ce pour contextes différents. Estimant que le coup d’Etat militaire survenu en Egypte a échoué « puisque la rue proteste toujours contre ce qui est arrivé ».  Ben Abdessalem a précisé par ailleurs, qu’Ennahdha ne concèderait à la démission du gouvernement, qu’après adoption de la constitution.

Interrogé sur l’absence de Rached Ghanouchi, Lourimi a répondu qu’il avait d’autres engagements en tant que chef de parti, et qu’il sera présent à d’autres conférences. Au sujet de la jeunesse d’Ennahdha qui serait de plus en plus radicalisée, Lourimi répond laconiquement "Non la jeunesse d’Ennahdha n’est pas extrémiste".

Chiraz Kefi



 

Commentaires 

 
-1 #6 Les flatteurs...
Ecrit par volvert     24-09-2013 11:20
..."les mèmes mots...", et "l'UGTT, grande organisation nationale...".
Ou bien ,le dictionnaire arabe est si pauvre que les Nahdhaoui n'ont pu trouver leurs propres mots pour exprimer leur position quant à la feuille de route. Ou bien, par duplicité, ils usent des mèmes signifiants.
Pas de chance, c'est "la grande organisation nationale" qui leur renvoie leur copie. Sans doute, parce qu'elle y a vu, et lu ce qui ne s'y disait pas au plan manifeste. Le petit calcul, la duplicité, et pour tout dire une absence de sincérité dans l'engagement.
C'est un constat terrible pour des gens qui ne cessent de se réclamer de Dieu.
Dieu aurait pour disciples des menteurs, des malhonnètes, des complices volontaires ou non de meurtriers?
Dieu s'occupera de vous!
En attendant, nous nous occupons de nous et de nos affaires.
 
 
-3 #5 L Ugtt ne tombera dans le piege des greves
Ecrit par khammous     23-09-2013 22:31
L Ugtt ne tombera dans le piège des gréves. Il n y a ni plan A ni B Il y a un peuple qui s est dresse en masse 400 milles le 6 aout et qui lui no pus ne tombera pas dans le piege que veut lui tendre Ennahdha pour un conflit civil...Il n y aura pas de conflit civil et Nahdha partira quand meme sans conflit civil. Non pas parce que c est des islamistes. Pas du tout Les Tunisiens n ont rien contre les Islamistes. Ils sen foutent. Mais parce que le gouvernement est incapable de leur assurer leur sécurité même quand des étrangers veulent l aider il ne fait rien. La securite des tunisiens c est aussi celle des nahdhaouis. .
 
 
+2 #4 ZERO
Ecrit par Tunisian     23-09-2013 21:51
Avant tout pour info: je suis neutre.
Ce que je remarque:
Par définition zéro c'est nul: walou= rien = mafammech=gelée=si non et on l' oblige : marche arrière....
Dans tous les domaines: Marche arrière. sauf Elaned.
Domaine de définition de leur fonction: zéro moins l'infini.
La réalité est forte et rien ne peu cacher ou étouffer la réalité: l'acier ordinaire ne remplie pas les fonctions de l'acier inoxydable.
Qui c'est qui paye? =====le peuple Tunisien
welfahem efhem
 
 
0 #3 comique
Ecrit par Royaliste     23-09-2013 20:42
Ennahdha prônait l’accélération du processus de transition

ah bon?! et ces 2 dernieres années ils ont faits quoi?

2 années a sucer les ressources du pays (...)

PS: seuls les naifs ont cru que nahdha a voulu un jour démocratiser la Tunisie
 
 
-1 #2 RE: Tunisie/ Ennahdha : "Il est inutile de brandir la menace de la rue"
Ecrit par Montygolikelyty     23-09-2013 19:35
ça risque d'être pire qu'un scénario à l'égyptienne...
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • National
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved