sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Vendredi 14 Décembre 2018         

Trêve politique entre le gouvernement et l’UGTT, pourvu que les engagements soient tenus

Imprimer
Publié le Jeudi 28 Juin 2018 à 17:08
Séance ce jeudi 28 Juin à la Kasbah entre les délégations gouvernementale et syndicale.La séance de ce jeudi 28 juin entre le gouvernement, et l’UGTT sur les majorations salariales dans la fonction publique et le service public, et d’autres questions d’ordre social, semble avoir désamorcé quelque peu la tension. Les deux parties sont parvenues à des accords, dont la concrétisation devrait intervenir la semaine prochaine.

Noureddine Taboubi a laissé transparaître une impression positive au sortir de la réunion. "Dans son cadre général, et le dialogue qui a eu lieu, c’est une séance sur laquelle, nous pouvons construire et aller de l’avant, mais nous attendons la concrétisation de tous ces accords", a-t-il lancé.

Dans une déclaration aux médias, le SG de l'UGTT a indiqué que les deux parties s’étaient mises d’accord sur le règlement des points contenus dans l’accord du 27 novembre 2017, sur les formes du travail précaire, notamment les travailleurs de chantier, l’enseignement des adultes, les fichés par la police…, à une date ne dépassant pas le 06 juillet.

Le chef de la centrale syndicale a annoncé un retour aux négociations sérieuses le 10 juillet, face à la grave dégradation du pouvoir d’achat.

Il a également fait état de la résolution du problème juridique des retraités de la CNRPS, la semaine prochaine, promettant un versement des sommes qui leur sont dues au plus tard le 06 juillet.

Il a encore annoncé que le chef du gouvernement allait annoncer une majoration du SMIG le 06 Juillet.

Youssef Chahed a qualifié en préambule la séance de "pas positif en direction de la poursuite du dialogue social, avec une volonté sincère et en faisant prévaloir l’intérêt national", saluant le retour de l’UGTT aux négociations.

Il a ajouté que son gouvernement partageait avec l’UGTT "l’obsession de la consolidation des acquis sociaux qui ont été réalisés depuis l’indépendance, dans le cadre de l’Etat national et grâce aux militantismes sociaux pendant des décennies", énumérant les mesures prises en faveur des catégories démunies. 

Dès son accession aux responsabilités, le gouvernement a tenté de développer les acquis sociaux dans la situation financière difficile qui prévalait à l’époque, a-t-il dit.

Le locataire de la Kasbah a fait valoir la main tendue du gouvernement pour le dialogue, seule voie pour faire sortir la Tunisie de la crise, signalant que "les partenaires sociaux à leur tête l’UGTT ont un rôle essentiel dans la construction de la démocratie sociale à laquelle on aspire".

L’entente de ce jeudi sur les dossiers sociaux imposera, forcément, un intermède en matière d'exigence syndicale du changement du gouvernement et du départ de son chef. Reste au gouvernement de respecter les engagements pris et de les concrétiser à la date convenue du 06 Juillet, à défaut, il aura à aggraver son cas aux yeux de l’influente organisation syndicale.

Le gouvernement devra aussi trouver l’argent pour accéder aux revendications salariales de la centrale syndicale, qui réclame des majorations substantielles, à même de donner du pouvoir d’achat aux "travailleurs paupérisés". Il devra empêcher toute augmentation des produits de base ; l'UGTT met en garde contre la spirale des augmentations à venir, et ne décolère pas face à la hausse attendue du prix du lait, imposée par une autre organisation syndicale, l’UTAP qui défend les agriculteurs, et les pêcheurs.

Comme il doit préserver sa crédibilité envers le FMI, en le persuadant de l’opportunité des majorations salariales dans la FP pour la préservation de la paix civile, tout en s’appuyant sur la reprise de la croissance, ayant réalisé un bond, avec  2,5 % au 1er trimestre de 2018. L’institution financière avait recommandé récemment de surseoir aux augmentations salariales des fonctionnaires, si la croissance n’est pas au rendez-vous.

Youssef Chahed aura à jouer l’équilibriste, et devra avoir du doigté pour composer avec les différents protagonistes de la scène tunisienne dont les intérêts sont aux antipodes ; son défi serait de les ramener vers un point de convergence.
Gnet

 

Commentaires 

 
0 #1 RE: Trêve politique entre le gouvernement et l’UGTT, pourvu que les engagements soient tenus
Ecrit par Agatacriztiz     01-07-2018 14:49
En deux mots, Messieurs de l'U.G.T.T., foutez nous la paix pendant la saison estivale pour laquelle, au train où vont les choses aujourd'hui et au regard de la morale et l'honneteté ambiante, quelques packages estivaux "all inclusive" vous seront distribués, et on verra après...
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • National
  • Monde
  • Sport
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved