sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Jeudi 25 Mai 2017         

Tunisie : Les femmes et le voile, les raisons d'un nouveau comportement !

Imprimer Envoyer
Publié le Mercredi 26 Juin 2013 à 11:15
La portée du Hijab chez la femme tunisienne. L'Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain  a initié un projet qui consiste à organiser des ateliers d'écriture au profit des étudiants en fin de parcours, pour les aider à  réaliser leur projet de fin d'études. Une vingtaine de candidats, de niveaux d'études différents et de spécialités différentes se sont prêtés au jeu. il s'agissait d'effectuer des recherches scientifiques et d'en révéler les résultats, qui sur les pratiques culturelles et l'art du paraitre, qui sur l'identité communautaire et mobilité spatiale, qui sur le changement des valeurs et nouvelles pratiques sociales, ou encore sur les médias, réseaux sociaux et communication virtuelle. Un recueil d'articles a été élaboré à la fin du travail, intitulé "Penser la société tunisienne aujourd'hui" aux éditions Cérès. 

Une rencontre a eu lieu hier mardi, au siège de l'IRMC pour lever le voile sur le projet.

Hend Ghribi doctorante en sociologie à la faculté des sciences humaines et sociales de Tunis a traité dans son master en anthropologie de la question des représentations et pratiques vestimentaires des femmes voilées en Tunisie. L'article repris dans le recueil sera intitulé "Nouveaux voiles et mode en Tunisie : pratiques et signification". L'article avait pour ambition de s'interroger sur la nature du port du hijab islamique en Tunisie. "S'agit-il pour ces femmes voilées d'imposer une certaine image de soi ou d'une revendication identitaire. relève-t-il d'une regain identitaire ou d'un simple phénomène de mode. est-il un signe de d'appartenance sociale, culturelle ou religieuse ?", se demandera l'auteure.
 
Elle relèvera après avoir observé le comportement des femmes tunisiennes que les changements intervenus dans les pratiques vestimentaires des lycéennes et étudiantes sont les plus importants "tant l'imagination chez cette tranche de la population est fertile", conclut Henda Ghribi. "Mariage de goûts, assortiment de couleurs, combinaison fantaisiste de pièces (jupe courtes sur pantalon, jupes longues chemisiers superposés, top en bretelles sur pull manches longues)...le voile de la femme fait également l'objet de plusieurs innovations...la femme voilée d'aujourd'hui s'évertue à varier les couleurs...outre le foulard, certaines femmes, mettent des chapeaux, un bandana, ou des casquettes pour couvrir la tête...Les accessoires (longs colliers, broches, épingles) on s'évertue à les choisir assortis au voile et à la robe portée", observera la chercheuse. Etre toujours à la mode constitue un facteur essentiel qui poussent les jeunes femmes voilées à multiplier les combinaisons de vêtements à porter. Il y a un facteur d'ordre pratique, celui de porter les habits qu'elles ont achetés avant de porter le voile, et dont elles ont du mal à se séparer, selon certains témoignages recueillis.  

Dorra une jeune de 25 ans, fraichement diplômée et sans emploi, a déclaré porter le voile depuis deux mois, mais qu'elle continue à s'habiller de la même façon qu'avant, en y ajoutant  un signe de conformité avec son choix ; une robe ou une jupe par dessus le pantalon, et qui arrive jusqu'aux genoux. 

Par ailleurs, afin d'obéir aux prescriptions  du texte coranique, la majorité des femmes voilées sont d'accord sur la nécessité d'éviter les couleurs vives ( rouge, rose, vert pistache), pour ne pas attirer l'attention des hommes. "Un tel accord, constatons-le, est loin d'être respecté dans le quotidien", dira la doctorante. 

D'autres interviewées considèreront que le Hijab n'est pas un article de mode, il est fait essentiellement pour préserver la pudeur. Plusieurs jeunes femmes déclareront avoir des connaissances limitées en Coran et en lois divines, mais  portent le Hijab. Mais qu'elles ont des positions orientées par des raisons d'ordre moral et traditionnel. 
 
Le témoignage de Rim (23 ans, titulaire d'une maitrise en économie) permettra de mettre l'accent sur le rôle joué par le groupe."La conversion s'est faite spontanément. Ne pas être voilée dans une famille où toutes les autres le sont, cela donne le sentiment d'être ridicule...tu es gênée d'être différente de toutes les autres", dit-elle. Les données empiriques révèleront aussi, que mise à part la famille et l'entourage, les chaines de télévision diffusant exclusivement des programmes religieux, jouent un rôle important. 

Jihène, (25 ans, niveau sixième année secondaire, sans emploi), dira que grâce à ces émissions télévisées diffusées sur les satellites, et aux prédicateurs, comme Amrou Khaled, "les femmes ont pris conscience de l'importance du Hijab comme étant une obligation et non pas un choix". Sur d'autres chaines satellitaires, les femmes voilées sont représentées comme étant des mères et épouses, heureuses et actives, notamment à travers les spots publicitaires.

Selon l'auteure, le Hijab ne se présente plus comme un signe religieux, il est devenu un signe culturel qui affiche l'appartenance à la culture islamique. Le voile fait désormais partie du paysage mondial " le Hijab est aperçu comme étant un signe de réconciliation de la femme avec ses origines et sa culture. Il est une prise de position contre l'occidentalisation, et contre ce qui est considéré comme un relâchement des mœurs", lit-on dans la synthèse de Henda Ghribi. Elle ajoutera que les "mouhajabat" ont pris part à  tout l'espace public, les cafés, les centres commerciaux, les salles de cinémas, les universités, ce qui constitue une rupture partielle avec le statut de femme traditionnelle au foyer.

Chiraz Kefi
 
 

Commentaires 

 
0 #5 Soyons positifs.
Ecrit par Musulman.     12-07-2013 10:08
L’article prouve le retour vers l’application de l’Islam par le peuple tunisien qui a été éloigné de l’Islam par ben ali et bourguiba, le combattant suprême contre l’Islam. C’est l’échec de la laïcité bourguibienne (française) et le refus de la mécréance propagée par l’occident. Chasser d’un coup de pied les valeurs occidentales est une preuve de la grandeur de la civilisation Islamique. Le port du voile est une liberté contre l’oppression des anciens présidents qui ont sciemment combattu l’Islam en propageant l’ignorance de notre religion. Le retour au port du voile est une prise de décision conséquente à la liberté et à la prise de conscience que le peuple tunisien a été activement éloigné de l’Islam. C’est le peuple tunisien qui a choisi en toute liberté l’application de l’Islam.

La foultitude de façons de se voiler témoigne que la matière grise est en pleine activité pour l’Islam. On s’attendra très bientôt à l’augmentation du nombre des penseurs fidèles à l’Islam. Il y aura certainement beaucoup de nouveaux Ijtihads constructifs et menant à l’extermination pacifique de la mécréance en terre d’Islam par une seule et unique arme : la science.

Les commentaires de 1 à 4 sont négatifs, trop subjectifs et trop loin du sujet. Il n’y a que des slogans islamophobes qui ne se basent sur aucune réalité scientifique objective. En outre, ils sont rédigés dans la langue du pays le plus islamophobe des pays du monde. Enfin, il existe une forte imprégnation laïque dans cers commentaires. Rappelons à ce propos que la laïcité est une mécréance qui éradique la religiosité des monothéistes.
 
 
0 #4 Femmes et voiles
Ecrit par zarzour     03-07-2013 16:21
Cette soit disant étude est certainement financée par des islamistes dont les visées sont des plus sournoises:continuer à travers leurs propagandes noséabondes à réduire la femme à l'état d'animal,d'esclave;ou le pire un objet de plaisir.La femme israélienne est chef de regiment ,pilote de chasseur bombardier,capitaine de vaisseau....Nos femmes doivent malheureusement encore subir les affres de la haine,du macchisme,de l'ignorance.Alors que l'Islam la met au meme pied d'égalite que les hommes .Quelle decadence!Les charlatans de l'islam pillulent partout et gangrènent les pays arabes et musulmans
 
 
0 #3 Le voile est en effet un marqueur identitaire...
Ecrit par Ben Whirlpool     26-06-2013 21:52
... qui marque ses porteuses comme appartenant à une communauté, et s'isolant des autres.

C'est la raison pour laquelle il devrait être interdit dans tout le dar-el-Harb.

L'islam fait peur, à raison.
 
 
+7 #2 voile des femmes
Ecrit par fremiot     26-06-2013 20:15
le contrôle social par des obligations vestimentaires peut être le prélude à une société totalitaire
 
 
+6 #1 RE: Tunisie : Les femmes et le voile, les raisons d'un nouveau comportement !
Ecrit par Montygolikely     26-06-2013 16:38
Un soi-disant "signe culturel" destiné à préparer les femmes à ce que souhaitent les islamistes ? (Polygamie, excision, discrimination, lapidation et autres mesures du genre).
Méfiez vous des ce type de discours chloroformisé et angélique, il frise le ridicule et peut s'avérer dangereux...
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • National
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved