Tunisie : Le déficit de la balance commerciale alimentaire se creuse

Imprimer
Publié le Mercredi 13 Septembre 2017 à 16:01
La balance commerciale alimentaire a enregistré au cours des huit premiers mois de 2017 un recul du taux de couverture des importations par les exportations, avec  70 % contre 74 % la même période de 2016. Le taux de couverture a été de 68.5 % au cours du premier semestre 2017.

Cette  régression est due à l’importante augmentation de la valeur des importations alimentaires de 21 %, notamment celles des produits de base, ayant représenté 74 % de la structure des importations contre 68 % à la même période de 2016, indique ce mercredi 13 septembre le ministère de l'Agriculture.

Les exportations ont été, à leur tour, sur une courbe ascendante mais à un degré moindre se situant à 13 %, ce a qui donné lieu à un déficit de la balance commerciale alimentaire de 886.2 millions de dinars (soit 8.8 % du déficit de la balance commerciale), contre 617.3 MD la même période de 2016.

Les exportations des produits agricoles et de la pêche ont atteint au cours des huit premiers mois de 2017 environ 2037 MD, soit un accroissement de 13 %, par rapport à la même période de l’année écoulée, du fait de l’augmentation des recettes des dattes, suite à l’amélioration du niveau des prix de 27 % et la diversification des marchés (plus de 70 destinations mondiales), notamment l’accroissement de la part du marché asiatique et de l’Europe de l’Est. Outre l’évolution de la valeur des exportations des produits de la mer dans une proportion de 45 %, de la pâte alimentaire (+7 %), et des légumes frais (+15 %).

S’agissant des exportations de l’huile de l’olive, malgré le recul des quantités exportées de 19 % (60 mille tonnes contre 74 mille tonnes), comparé à la même période de l’année écoulée, ses recettes ont enregistré une légère amélioration de 2 % pour atteindre 553 MD, du fait de l’amélioration des cours mondiaux de 27 %.

Le chiffre d’affaires réalisé au titre des exportations des fruits d’été est estimé à 45.2 MD, soit une augmentation de 31 %, comparé à la saison écoulée.

Certains autres produits comme les agrumes et les conserves ont enregistré une baisse au niveau de l’exportation, de 15 % et 22 %, malgré l’évolution de la production locale.

Pour ce qui est des importations alimentaires, leur valeur a atteint pendant les huit premiers mois de 2017 près de 2923 millions de dinars, soit une augmentation de 21 %, par rapport à la même période de 2016, suite à des achats croissants de la plupart des produits de base, l’augmentation de leurs cours mondiaux, et la dépréciation du dinar face aux devises étrangères : sucre (+98 %), huile végétale (+90 %), café et thé (+93 %), blé tendre (+17 %), lait et dérivés (+53 %). Outre l’augmentation des autres produits à l’instar des bananes (14 %) et les différentes préparations alimentaires (+21 %).

Parallèlement, d’autres produits agricoles ont enregistré une baisse de la valeur des importations, à l’instar des pommes de terre (43 %), de l’orge (14 %) et du blé dur (11%), du fait de la régression des quantités importées pendant cette période et de l’amélioration de la production locale.

La valeur des importations alimentaires a enregistré au cours des huit premiers mois de 2017 9.2 % du total des importations, contre 9 % l’année écoulée.

Selon les prévisions, la balance commerciale alimentaire enregistrera pendant toute l’année 2017 une légère amélioration du taux de couverture des importations par les exportations, pour se situer autour de 73 %, contre 71.4 % pendant l’année 2016.

Gnet