sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Vendredi 28 Avril 2017         

Tunisie : La Tunisie perd 4 places au classement de Davos

Imprimer Envoyer
Publié le Mercredi 03 Septembre 2014 à 16:25
Vue de la conférenceLa Tunisie a perdu 4 places dans le dernier classement du forum de Davos du mois de septembre 2014, traitant de la compétitivité économique des pays. La Tunisie est désormais à la 87ème place sur 144 pays,  au lieu de la 83ème place de l’année dernière. Des chiffres dévoilés ce matin, par le comité directeur de l’Institut arabe des chefs d’Entreprises, vis-à-vis officiel tunisien de l’organisation suisse. La Tunisie obtient, par conséquent, le score de 4 sur une échelle allant de 1 à 7, tandis qu’elle était notée 4.1, l’année passée.

Ce score est tributaire de 114 critères regroupés sous 12 piliers. «Cette notation se passe comment ? C’est à travers des indicateurs macro-économiques obtenus auprès de la Banque Mondiale, l’OMS, l’OMT mais aussi à travers un questionnaire qui est adressé aux personnes concernées », a expliqué Faycel Derbel, membre du bureau directeur de l’IACE, lors de la conférence organisée pour l’occasion.

 Les 12 piliers de notation sont les institutions, l’infrastructure, l’environnement macroéconomique, la santé et l’éducation de base, l’enseignement supérieur et la formation, l’efficience du marché des biens, l’efficience du marché du travail, le développement du marché financier, l’aptitude technologique, la taille du marché, la sophistication des affaires et l’innovation.

Les cinq premiers pays du classement de Davos, sont les mêmes que l’année dernière, mais dans un ordre différent. La Suisse et Singapour, conservent leurs places de l’année dernière, avec respectivement la première et seconde place. Les USA à la troisième place (5ème en 2013), la Finlande à la 4ème place (3ème en 2013), et l’Allemagne à la 5ème place (4ème en 2013).

Le pays à avoir enregistré la meilleure performance, est l’Algérie qui a avancé de 21 rangs pour occuper la 79ème place. Vient ensuite la Roumanie qui a avancé de 17 places, et le Portugal ayant avancé de 15 places.

En 2011, la Tunisie était le premier pays maghrébin dans le classement de Davos, pour devenir le 2ème pays après le Maroc en 2013. Il devient cette année le 3ème pays  maghrébin, derrière le Maroc et l’Algérie. La Tunisie perd également une place sur le classement des pays arabes, en se retrouvant à la 10ème place.

La seule amélioration qu’a enregistrée la Tunisie est sur le marché de l’emploi, tout en accusant une baisse dans le classement et/ou le score des 11 autres piliers. A titre d’exemple, le pays est classé 121ème en ce qui concerne la balance budgétaire, et 108ème en ce qui concerne l’inflation monétaire.

Les principaux freins aux investissements sont, selon le rapport de Davos, l’inefficacité de la politique gouvernementale, l’accès au financement, l’instabilité politique, et les restrictions du droit du travail.

« Ce recul important est expliqué par un facteur important qui est le terrorisme, crime et violence, qui impacte le climat des affaires et la compétitivité du pays. Les investisseurs ne viennent plus s’implanter dans un pays non sécurisé. Dans la variable impact du terrorisme sur les affaires, nous sommes classés 107ème sur 144 pays, alors que nous étions à la 5ème position. Au niveau du crime organisé nous étions au 7ème rang, nous sommes à la 103ème position cette année », a précisé Fayçal Derbal.

Le Président de l’IACE, Ahmed Karam, a indiqué pour sa part que la situation « inquiétante » de la Tunisie, posait problème puisqu’elle représentait un signal pour les investisseurs étrangers, «qui seraient tentés, après ce rapport, d’aller investir ailleurs, dans des pays au climat plus propice », a-t-il dit.

 Il a appelé à ce que le déficit budgétaire soit abordé « avec plus de rigueur » pour rétablir les équilibres globaux. Selon lui, le gouvernement provisoire et celui qui lui succèdera, doivent entreprendre des réformes qui touchent à tous les secteurs, dont la santé, la fiscalité, les circuits de distribution : « Il faut oser ces réformes même si elles s’avèrent douloureuses. L’avenir du pays en dépend. Il faut faire des sacrifices », a-t-il dit.

Les cinq derniers pays au classement de Davos sur la compétitivité, sont dans l'ordre, l'Angola, la Mauritanie, le Yemen, le Chad et la Guinée. La Libye est à la 126ème place.

Chiraz Kefi

 

Commentaires 

 
0 #1
Ecrit par hamadi khammar     06-09-2014 00:22
La Tunisie a été classée 87éme sur 144 pays par le rapport du forum économique mondial de Davos pour l'année 2014-2015. //////
POUR RAPPEL, VOILA CE QU'ON DISAIT DE LA TUNISIE DE BEN ALI, en 2010/2011 : La Tunisie vient d’accomplir un bond significatif dans le classement mondial de la compétitivité globale, en se classant au 32ème rang, contre 40 l’année dernière, avançant ainsi de 8 places. Elle se positionne ainsi en tant que 4ème économie arabe et première panafricaine.
C’est ce que révèle le Rapport Mondial de la Compétitivité (Global Competitiveness Report) 2010-2011, publié ce jeudi 9 septembre par le World Economic Forum (Davos)./ hamadi khammar
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • National
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved