sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Vendredi 20 Janvier 2017         

Tunisie : Ben Jeddou fait des révélations sur le meurtre de Belaïd et Brahmi

Imprimer Envoyer
Publié le Vendredi 26 Juillet 2013 à 14:17
Lotfi Ben Jeddou. Le ministre de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou, a annoncé ce vendredi que la même arme utilisée dans l’assassinat de Chokri Belaïd, a été utilisée dans le meurtre de Mohamed Brahmi. Le défunt est décédé suite à une hémorragie aigue après qu’il ait subi 14 balles, a-t-il ajouté, qualifiant cet assassinat de "grande catastrophe".

"Les exécutants de ce meurtre sont deux personnes qui étaient à bord d’une moto noire, de type Vespa, ils étaient habillés en noir et l’un d’eux portait une casquette rouge. Ils se sont rapprochés du défunt, alors qu’il s’apprêtait à monter dans sa voiture et l’ont criblé de balles", a-t-il relaté. Selon des témoins, deux personnes rodaient depuis quelques jours autour de sa maison, a-t-il ajouté.

"Les recherches préliminaires ont révélé que la personne impliquée dans ce crime est le dénommé Boubaker Hakim, un élément salafiste fanatique tenant du takfir" (accusation de mécréance). Après l’arrestation de Saber Mechregui, quatrième personne appréhendée dans l’affaire de Chokri Belaïd, il a affirmé l’implication de Boubaker Hakim et de Lotfi Ezzine dans l’assassinat de Chokri Belaïd, a-t-il indiqué.  

Quatorze personnes sont impliquées dans le meurtre de Chokri Belaïd, dont quatre sont en état d’arrestation et les autres sont en état de fuite en l'occurrence, Selman Marrakchi, Marouan Haj Salah, Ezzeddine Abdelaoui, Ali Harzi, Ahmed Rouiss, Kamel Gadhgadhi, Lotfi Ezzine et Boubaker Hakim. D’autres noms ne peuvent être divulgués, car les investigations à leur sujet sont en cours, a dit le Directeur Général de la Sécurité publique.

"Les recoupements effectués par  l’équipe d’enquête montrent l’implication de Boubaker Hakim dans l’assassinat de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi. Ils révèlent aussi que la même arme, un semi-automatique, neuf millimètres, a tué les deux martyrs".

Mustapha Taieb Ben Amor, Directeur Général de la Sécurité publique, a expliqué qu’une équipe d’experts de la direction de la police technique et scientifique s’est déplacée sur le théâtre du crime. "L’analyse des preuves matérielles relevées sur les lieux du crime montrent une conformité dans l’arme utilisée et le mode opératoire de l’assassinat de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi", a-t-il souligné en substance.

"Boubaker Hakim  est un élément dangereux qui a fait entrer des armes en Tunisie. Il est objet de poursuites, et la police a perquisitionné sa maison il y a quelque jours à al-Gazalla et  y a saisi des armes, mais n’a pas réussi à l’arrêter, puisqu’il a pris la fuite peu avant son arrivée. Boubaker Hakim  a des liens directs avec Kamel Gadhgadhi", a-t-il affirmé.

Le ministre a déclaré que les assassinats politiques prennent du temps pour livrer leurs secrets, citant l’assassinat de Kennedy aux Etats-Unis, et de Rafik Hariri au Liban, alors que nous avons réussi à lever le voile sur les assassins de Chokri Belaïd, preuves irréfutables à l’appui, en cinq mois ». L’affaire de Chokri Belaïd est un point permanent des réunions du conseil de sécurité, a-t-il fait savoir, affirmant que de grands moyens ont été mobilisés pour l’arrestation de ceux qui ont assassiné les deux martyrs, Belaïd et Brahmi, et élucider ces crimes horribles.

Interrogé sur les éventuelles implications de parties politiques dans le meurtre de Belaïd, Il a rétorqué : "il nous a été prouvé qu’aucune partie politique n’est impliquée dans cette affaire, excepté des éléments fanatiques, tenants du takfir, dont certains membres ont été actifs au sein d’Ansar al-Charia".

"Plusieurs accusés ont été actifs dans Ansar al-Charia, mais on ne sait pas si la décision de l’assassinat a été prise au niveau d’une cellule, ou de l’organisation dans son ensemble, l’enquête le prouvera", a-t-il ajouté.  

Lotfi Ben Jeddou a mis en garde contre l’instrumentalisation de ces événements, indiquant que des postes de police ont été incendiés, et des délinquants tentent de faire irruption dans les recettes des finances et les tribunaux. Nous avons travaillé jour et nuit pour préserver la sécurité du Tunisien, a-t-il insisté, appelant manifestants et contestataires, s’ils comptent manifester, à s’en tenir aux moyens pacifiques.

Il assuré que les funérailles du défunt Mohamed Brahmi ont été préparées dès hier, et que la police sera déployée pour les sécuriser. S’agissant de la protection des personnes, le ministre a dit que nos moyens ne nous permettent pas de protéger toutes les personnalités publiques (hommes politiques, journalistes, intellectuels, etc.), mais que les efforts seront doublés pour assurer la protection de tous ceux qui le demandent et qui reçoivent des menaces sérieuses. Il a dit qu’il existe une liste de journalistes, d’hommes de culture et de membres de l’ANC qui ont demandé la protection, et elle leur a été assurée.   

Les efforts des équipes antiterroristes, de la garde nationale et de la police, révèlent qu’après la révolution tunisienne et après l’amnistie générale, des gens qui ont commis des crimes dont ceux impliqués dans l’affaire de Slimane, et ceux qui sont revenus des foyers de tension se sont réunis et ont décidé de faire rentrer le pays dans l’instabilité, a-t-il dit, estimant qu’il s’agit là de sa propre lecture des événements.

S’agissant des appels à la désobéissance civile lancés par certains partis politiques, Lotfi Ben Jeddou a appelé "à faire valoir la raison et à éviter aux Tunisiens ce qui se passe dans d’autres pays, car le grand perdant sera le citoyen tunisien et le gagnant sera le terrorisme que l’on a commencé à affronter d’une manière réelle et efficiente". Il a expliqué que le ministère de l’Intérieur n’a pas  vocation à engager des poursuites (ndlr : contre ces appels), et que c’est la partie judiciaire, plus précisément le parquet qui sont habilités à mener ce type de poursuites.

Gnet


 

Commentaires 

 
+2 #5 memoire courte
Ecrit par hasni     31-07-2013 14:01
on ne cessera jamais de le répéter : il ne faut pas jouer avec la queue du diable .le diable c'est ceux qui a longueur d'année ne te parlent que hlal et haram (permis et prohibé ).l'Algerie a payé un lourd tribu.
mais si le terrorisme a été vaincu (mais non exterminé )l’intégrisme a gagné beaucoup . a méditer
 
 
-1 #4 la vérité
Ecrit par bibi     27-07-2013 15:34
celui qui a commis ce meutre a pour objectif de destabiliser le gouvernement elué par les citoyens tunisien et aussi de déstabilisée le conseil constitutionnel et aussi de salir l'image du parti modérée ennahda . DONC LES TUNISIENS ne doivent pas tomber dans ce piège et doivent résister au manœuvres et complot des salafistes sionistes envoyés et payés par le Qatar et les américains
 
 
+1 #3 terrorisme de l'etat
Ecrit par emile a     26-07-2013 21:31
est ce que cette revelation remonte pour tourner autour du reel probleme du terrorisme de l'etat?! la mise en evidence du proces judiciaire et la tansparence dans la suite mettera le point sur I
 
 
+3 #2 Force speciale mon *#%
Ecrit par tunisian4ever     26-07-2013 19:09
il a due se presenter avec sucette, bavoir et couche. il ont suivie le tuer ( qu'ils ont qualifier le pire criminel) une suivie proche et apres il ont envoyer les force speciale mais il a echapper. donc ou la force de suivie est mediocre ou notre force special est mediocre. dans tous les cas le ministre dois presenter sa demisssion , une telle mediocriter ne peux etre tolere. pour ceux qui ignire l'histoire de tunisie (nahdaouiste) les fallega (les pere de la force armee tunisienne) ont tue les traitre les plus connue en 24 heurs avant de deposer leur armes; ils ont trouver les traitre, contourner, leur securite, et tuer ds different villes... sa une force speciale.
 
 
+3 #1 RE: Tunisie : Ben Jeddou fait des révélations sur le meurtre de Belaïd et Brahmi
Ecrit par Royaliste     26-07-2013 18:09
''ce sont nos enfants et ils annoncent une nouvelle culture'' disait ghannouchi

nous y sommes, la culture de la haine, tradition de nahdha et des islamistes. qu'attendez vous de quelqu'un qui a supporté l'envoie de milliers de nos jeunes pour massacrer des syriens innocents?

qu'attendez vous de ceux qui ont commandité les attentats de Bab Souika, Sousse, Monastir, Slimane, Rouhia, Chaanbi..?

qu'attendez vous de ceux qui ne savent que détruire?

qu'attendez vous des gens qui appelent sur l'avenue a massacrer les tunisiens, a leurs couper les mains, a dresser les potences...
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • National
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved