sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Mercredi 22 Novembre 2017         

Tunisie/ Economie : 38.4% de la masse salariale va aux fonctionnaires

Imprimer
Publié le Mardi 29 Août 2017 à 14:16
Avec 14,1 % du PIB, la masse salariale grève de budget de l’Etat et est à l’origine du déséquilibre, jusque-là immaitrisable, des finances publiques. Le gouvernement s’est engagé à la ramener à 12 % du produit intérieur brut en 2020, sur injonction pressante du FMI.

Les salaires des fonctionnaires représentent 38.4% de la masse salariale de l’économie, indique une note de l’Institut tunisien de la compétitivité et des études quantitatives.

"La part de l’emploi dans l’administration par rapport à l’emploi salarié total a connu une phase ascendante entre 2010 et 2013, passant de 25,1% à 26,3%, pour fléchir par la suite et atteindre 25,4% en 2017", ajoute l’ITCEQ dans cette note parue sur son site en ce mois d'août 2017. 

Les nouveaux recrutements intervenus dans la fonction et secteur publics dans les années post-révolution a été à l’origine d’une pléthore jamais connue, ayant paralysé l’administration,  ralenti sa prestation et rendu toute réforme difficile. Sans compter les conséquences de la budgétisation de ces nouveaux emplois sur les caisses de l’Etat.

Les pouvoirs publics s’attèlent d’ores et déjà à alléger l’effectif des fonctionnaires, et à comprimer la masse salariale, en encourageant notamment la retraite anticipée. Celle-ci est destinée, en vertu du décret du 28 juillet 2017 portant sur les dispositions exceptionnelles pour le départ à la retraite, aux agents de la fonction publique qui atteindront l’âge de la retraite entre le 1er janvier 2018 et le 1er janvier 2021, et qui souhaitent partir à la retraite avant l’âge légal. Ces derniers ont jusqu’au  02 octobre 2017 pour déposer leur demande.

Le gouvernement a également arrêté les recrutements dans la fonction publique à compter de cette année 2017 ; une mesure qui sera reconduite en 2018. Comme il a suspendu tout remplacement des départs à la retraite, tout en prônant un redéploiement des effectifs existants, selon les besoins réels de l’administration.

Ces mesures de rigueur budgétaire seront renforcées la prochaine année, qui s’annonce encore plus difficile, comme l’affirment et le réitèrent décideurs et experts, prédisant des pressions grandissantes sur les finances publiques.

Pressés de remettre dépenses et ressources de l’Etat à l’équilibre, le gouvernement pourrait carrément recourir à l’austérité, synonyme de licenciements et de plans sociaux, notamment dans les entreprises publiques plongées dans un profond déficit.

Les choses seront appelés à se clarifier avec l’avènement du tout prochain gouvernement, et aussitôt la réflexion engagée sur les orientations du projet de budget de 2018 débouchera sur des résultats clairs. Entretemps, c’est le flou artistique qui règne même pour ceux qui sont aux commandes, face à la difficulté de financer le prochain budget.
Gnet


 

Commentaires 

 
0 #1 Manque de discernement
Ecrit par IB1966     03-09-2017 02:08
A n'y rien comprendre, les pouvoirs publics avancent comme une des solutions au déficit de la C.n.r.p.s. le recul de l'âge de mise à la retraite des fonctionnaires. Cette mesure permettra juste de geler la masse salariale durant une période égale aux années de recul de l'âge de mise à la retraite, alors que l’État se trouve dans l'obligation de dégraisser sa masse salariale. La solution serait de procéder à une vaste campagne de retraite anticipée, ce qui ne changerait en rien aux finances de l’État puisque les salaires des fonctionnaires seront transformés en pensions de retraite et dans les deux cas payés directement par lui ou indirectement par le biais de la C.n.r.p.s.et permettra à moyen terme de mettre fin au sureffectif des fonctionnaires et à long terme d'améliorer leurs salaires et d'attirer ainsi de meilleures compétences. Ce commentaire n'est point une réflexion mais un rêve.
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • National
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved