sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Vendredi 22 Septembre 2017         

Les Arabes et la théorie du complot : Le cas de la Tunisie

Imprimer Envoyer
Publié le Vendredi 16 Août 2013 à 13:43
Les Arabes se réfugient dans la théorie du complot. Les pays arabes sont à feu et à sang. La région vit au rythme macabre de la destruction et de la mort. Guerres civiles, attentats, assaut violent, luttes intestines…les scènes retransmises par les médias venant de Syrie, d’Egypte, d’Irak, de Libye, du Liban, du Yémen et on en passe, rivalisent d’horreur. La région qui est loin de découvrir, à l’heure qu’il est, le spectre de la déstabilisation et du chaos, semble précipiter dans une véritable descente aux enfers. C’est qu’elle est en train de perdre méthodiquement ses quelques forces et moyens de résistance, qui, malgré l’état d’atonie ayant caractérisé son histoire contemporaine, donnaient une lueur d’espoir aux populations de pouvoir un jour entrevoir des signes annonciateurs de détente et de prospérité.  

Le printemps arabe dont la première étincelle a été déclenchée en Tunisie a fait passer les peuples arabes d’un état de résignation et de désespérance à un état d’espérance et de fierté. La chute en cascade des régimes despotiques les a plongés dans une euphorie indescriptible, et leur a redonné confiance en leur présent et avenir. Les masses populaires pensaient augurer un nouvel épisode de leur histoire, celui de la liberté, de la démocratisation, du développement économique, et de la justice sociale. La désillusion n’a pas tardé de les réveiller en sursaut de leur rêve, ayant rapidement pris des airs cauchemardesques.

Nonobstant les dissemblances, les réalités arabes sont quasi-semblables. Ce sont des sociétés qui implosent des suites de conflits confessionnels et tribaux, de luttes fratricides, ou d’une polarisation idéologique aigüe. L’implosion des pays arabes après de longues décennies de dictature, de frustration et d’inhibition, se traduit par le délitement du tissu social, par la transformation de l’adversité politique en inimitié, par une propension d’anéantir l’autre pour prendre sa place. Les graines du mal sont intrinsèques a ces sociétés, et leurs rancœurs sont viscérales, les rongeant de l’intérieur telle une gangrène. En présence d’un tel esprit, tout processus de construction démocratique et de développement est voué forcément à l’échec.

Invoquer la seule théorie du complot pour expliquer et justifier le destin tragique des pays arabes, serait léger, et dénoterait d’une volonté de s’absoudre d’une responsabilité, qui, est de toutes les façons, peu, mal ou pas dut tout assumée. Evidemment que l’Occident avait toujours une vision hégémonique et colonialiste envers le monde arabe. Incontestablement que les Etats-Unis et l’Europe entretiennent des rapports avec les pays de la région basés essentiellement sur la préservation de leurs intérêts. Indéniablement que ces puissances mondiales sont des alliées indéfectibles d’Israël, et sont prêtes à tout pour en affermir la suprématie et en protéger la sécurité. C’est aussi une lapalissade que  l’Occident craint des pays arabes démocratiques, développés et réellement souverains, car ils desserviraient ses intérêts et ceux d’Israël. La théorie du complot paraît en toile de fond de tous ces éléments qui ont toujours caractérisé les relations complexes et obscures entre l’Occident et l’Orient.

Néanmoins si la théorie du complot a vraiment un fondement, les Arabes eux-mêmes lui donnent un terrain propice pour exister et prospérer. Par leur discorde, ils provoquent leur fragilité, et leur faiblesse qui les fait courir à leur perte, à l’image de la déliquescence et de l’embrasement actuel de la région. Les Arabes sont hélas les artisans de leurs propres malheurs, ne serait-ce qu’en prêtant le flanc à toute tentative de les maintenir ad vitam aeternam dans cet état de sous-développement chronique.   

Tournure dangereuse
La Tunisie fait partie de ce puzzle arabe dont on ne connait pas encore la recomposition. De l’aveu de tous, notre pays présente les plus grandes chances pour sortir du lot, réussir sa transition et instaurer une démocratie digne de ce nom dans la région. La tournure dangereuse qu’ont prise les événements avec les deux assassinats politiques des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi en l’espace de six mois, l’embuscade meurtrière du Mont-Chaâmbi et  bien d’autres soubresauts ayant émaillé le processus transitoire, a changé la perception que le monde et nous-mêmes ont de l’évolution de la situation dans notre pays. Les spéculations vont bon train sur l’origine de cette déstabilisation. D’aucuns n’hésitent pas à l’imputer à une conspiration fomentée contre le processus transitoire, qui cherche à jeter la Tunisie dans le même bourbier arabe. Quelles qu’en soient les causes, la Tunisie n’a jamais été aussi divisée, comme elle l’est depuis l’assassinat de Mohamed Brahmi. Le pays vit  une crise politique la plus grave depuis le 14 janvier, suscitant crainte et inquiétude quant à sa capacité de se reprendre en main et d’éviter le pire. Jusque-là, l’apaisement parait encore lointain, et le sort du pays demeure suspendu à une quelconque solution de sortie de crise qui tarde à se dessiner, devant l’attachement obstiné d’Ennahdha et de l’opposition à leur position initiale.

La multitude des initiatives qui émergent de partout, redondantes pour la plupart, n’y fait rien. Car la société tunisienne qui porte le même génome arabe entame un processus de désagrégation, que s’il n’est pas stoppé par un quelconque miracle, toutes les initiatives de sauvetage ne peuvent aboutir. Le cas échéant, la crise s’exacerbera et prendra des airs d’irréversibilité.
H.J.


 

Commentaires 

 
0 #9 sterile et futile
Ecrit par qqun     19-08-2013 18:05
CC murderer : Tu as tout dit!
HJ Beauty Of heart... J'ai une question simple pour toi.
Dans ton sens, comment pensez vous que les occidentaux protegent leurs interets, croissent leurs richesses et realisent leurs visions du monde. Seront ils comme des chefs de tribus a la Ghannouchi , des megalo basé sur la meditation orientale (ra3wani) pour gerer les interets de leurs Etats. Vous melangez la maison blanche et l'Elysée d'une coté, et TV5 monde, ARTV de l'autre coté ... Je vous conseille de ne plus ecrire sur la politique, ou cesser de regarder les TV mentionnée ci-dessus.
Le fait de mettre en vitrine les M&Ms et les chouyoukhs en pouvoir en Tunisie et contraindre les autres , qui sont des meme valeurs liberales qui ont batis la civilisation occidentale, les contraindre a les accepter ... si ce n'est pas du complot, c'est quoi ta definition du complot ?
 
 
-2 #8 guerre d'independance
Ecrit par Le Baron     19-08-2013 09:31
ce qui se passe en ce moment dans les pays arabes ce n'est pas le problème ikhwen ou pas ikhwen c'est beaucoup plus important que cela c'est un combat pour autodétermination du peuple arabe, c'est la vrai guerre d’indépendance qui a lieu en ce moment ;personne ne peut nier que depuis l’indépendance fictive de ces pays qui a eu lieu a la fin des années cinquante et des début des années soixante les populations on eu droit qu’a des dictatures sanguinaires sous la forme de monarchies autoritaires(les pays du golf,le Maroc,la Jordanie)sois des dictatures militaires(Algérie,Egypte,Irak ,Syrie,Libye,Mauritanie,soudan )sois enfin a des dictatures présidentielles(Tunisie,Yémen) bien sur toutes ces dictatures étaient avalisées par les grandes puissances contre les grandes ressources naturelles dont disposent ces pays .
aujourd'hui et après plusieurs tentatives d’établissement de la démocratie qui constitue le seul moyen possible pour l’autodétermination des peuple dont la plus célèbre et la plus sanguinaire et celle de l’Algérie en 1989 qui s'est soldée par un putsch militaire et plus de 250 000 morts sans compter les disparus revoilà le printemps arabe qui apporte un nouveau souffle une soif de liberté ,de dignité et démocratie le peuple veut se prendre en main le peuple arabe en a marre de ces systèmes autocratiques qui tourne autour d'une seul personne et ou le citoyen dispose du minimum vital,le peuple veux profiter aussi de ses ressources naturelles qui sont bradées aux grandes puissances contre une protection oh combien onéreuse .
le citoyen arabe aspire a joindre le monde des citoyens libres dont seule la démocratie est l'unique locomotive mais est ce qu'il aura les moyens pour parvenir a cette objectif ultime? ou bien sa volonté sera encore étouffée dans le sang et le fer ?dieu et le seul a savoir ce que nous réservera l'avenir!!
 
 
+2 #7 l'autre complot
Ecrit par Royaliste     18-08-2013 12:18
sinon , les elections c'est pour quand? :zzz
 
 
+3 #6 le vrai complot
Ecrit par Royaliste     18-08-2013 12:12
« L’armée n’est pas garantie! »
« La police échappe encore à notre autorité ».
« Vous devez patienter, on va appliquer la politique des étapes, le temps de préserver et garantir durablement les acquis».
«le peuple a besoin d’un discours qui rassure ».

voici le vrai complot.

PS: seul les naifs ont cru que nahdha a voulu un jour democratiser le pays
 
 
+6 #5 H.J hibou lugubre
Ecrit par Houba     17-08-2013 18:04
portant le même génome et qui, de plus, croit au miracles
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • National
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved