sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Samedi 21 Octobre 2017         

La Tunisie sur tous les fronts, face au terrorisme !

Imprimer
Publié le Jeudi 22 Décembre 2016 à 17:12
En quelques jours, les Tunisiens sont passés d’une émotion à une autre. De l’assassinat de l’ingénieur Mohamed Zouari par le Mossad, et ses graves implications, étant une violation du territoire national, et une atteinte à la souveraineté, avec un sentiment de fierté à la mémoire honorable du martyr ; à l’évocation sur la scène internationale d’un nom, Anis Amri, un Tunisien, principal suspect dans l’attaque de Berlin, contre un marché de Noël. Le commun des Tunisiens est gagné par la honte et le dépit…

Lundi au soir, le ministre de l’Intérieur, Hédi Majdoub, faisait le point devant la presse sur l’état d’avancement de l’enquête dans l’affaire d’assassinat de Mohamed Zouari. Il a livré un récit détaillé de la manière dont ce crime a été planifié, de ses protagonistes tunisiens et étrangers, n’écartant pas qu’une partie étrangère en soit l’instigatrice. Le ministre a aussi fait des révélations sur le journaliste qui a couvert l’affaire pour la 10ème chaîne israélienne, à partir de Sfax et de Tunis, largement condamnée dans les milieux politico-médiatique et populaire. Il a souligné que ce journaliste n’était pas connu des autorités tunisiennes, et s'était introduit chez nous avec un passeport allemand, avec comme profession, écrivain. Le ministère des Affaires étrangères a convoqué le soir même, l’ambassadeur d’Allemagne à Tunis, Andreas Reinicke, pour lui demander des explications sur cette personne.

Toujours au soir de ce lundi 19 décembre, survenaient loin de nos frontières, deux tragédies, à Ankara et à Berlin. La première est l’assassinat de l’ambassadeur de Russie en Turquie, et la seconde est une attaque par un camion bélier contre un marché de Noël à la capitale allemande.

Deux événements d’une extrême gravité sur la stabilité mondiale, dans cette conjoncture régionale et internationale de haute tension.

En Tunisie, on s’y est attardé, tout en étant absorbés par la disparition du scientifique tunisien, martyr de la Tunisie et de la cause palestinienne ; un fait unanimement condamné, ayant suscité un débat national sur l’histoire des agressions israéliennes sur nos terres, sur la symbolique et le message qu’a voulu transmettre l’Etat hébreu en liquidant un Tunisien dans son pays et devant son domicile, et sur le degré d’infiltration du territoire national par les renseignements étrangers, particulièrement le Mossad. L’affaire du martyr polarisait toute l’attention jusqu’à ce qu’un nom surgit dans les médias internationaux, celui d’Anis Amri, présenté comme étant le principal suspect de l’attentat meurtrier de Berlin.

Une information qui fait froid dans le dos. Le choc est collectif, et la colère générale. Le nom d’un Tunisien s’ajoute à la liste des terroristes qui versent dans l’horreur à l’international. Se sentant désarmés et impuissants, on n’a que jeter l’opprobre sur ces individus qui nous ont tant sali dans le monde. Tout en attendant la suite de l’enquête et l’arrestation de celui qui est objet d’un mandat d’arrêt européen, après que sa carte d’identité a été retrouvée dans le camion et que ses empreintes y ont été prélevées. 

La Tunisie est accusée d’avoir retardé l’expulsion du suspect, étant donné que ses documents d’identité n’étaient pas en règle, selon un responsable allemand.

Cette affaire intervient en plein débat sur le retour des combattants tunisiens des zones de tension, avec l’affirmation au sommet de l’Etat que ces derniers seront jugés dans le cadre de la loi sur le terrorisme, et qu’il ne sera aucunement question de repentir.

La Tunisie est maintenant amenée à combattre le terrorisme dans ses frontières et au-delà. Ce n’est point une tâche aisée, a fortiori que  le pays est ouvert sur toutes les machinations qui cherchent à en avorter l’expérience supposée être réussie, comparée à la situation qui prévaut dans la région.

H.J.

 

Commentaires 

 
+1 #1 Vider
Ecrit par Tunisien     26-12-2016 13:34
A mon avis: Mondialement il faut vider et mettre a plat l’Énergie qui alimente le terrorisme.
Ça fait mal au cœur de voir des innocents qui payent leurs vie pour le terrorisme!.
Terrorisme pas accepté pas admis quelque soit la condition.
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • National
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved