sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Mardi 24 Octobre 2017         

La Tunisie s’incline devant ses martyrs, du terrorisme et de la torture !

Imprimer
Publié le Jeudi 24 Novembre 2016 à 16:50
Mémorial des martyrs des forces armées à Gammarth. La Tunisie s’incline devant ses martyrs, en ce jeudi 24 novembre, date d’une triste commémoration, celle de l’attentat meurtrier contre un bus de la garde présidentielle au centre-ville de Tunis, il y a une année jour pour jour. Le pays a perdu au soir du 24 novembre 2015, 12 de ses braves enfants, victimes de l’obscurantisme et du terrorisme aveugle.

Aujourd’hui la patrie leur rend hommage, avec l’inauguration à la caserne de Gammarth de la place des martyrs de la garde présidentielle et d’un mémorial pour l’ensemble des martyrs des forces armées. Ceux qui se sont sacrifiés pour la défense de patrie, son invulnérabilité et son inviolabilité.

Les forces sécuritaires et militaires ont payé le plus lourd tribut au terrorisme, depuis la révolution. Elles ont été la cible de successives lâches attaques, alors qu’elles étaient en plein exercice de leurs fonctions, répondant à l’appel du devoir. Si le pays a fait montre d’une forte résilience face à l’offensive terroriste sans précédent l'ayant visé, et s’il bénéficie, à ce jour, de la stabilité et de la paix, c’est en grande partie grâce à la bravoure de ses soldats et ses agents sécuritaires. Ceux qui sont déployés dans les villes et les contrées lointaines, sur les routes et les montagnes, pour contrer le péril d’où il provient, et protéger le pays et son peuple contre tout mal pouvant les prendre pour cible.

La cérémonie de ce jeudi contribue à la préservation de la mémoire collective, comme cela été le cas avec les auditions publiques de l’Instance Vérité et Dignité (IVD), les jeudi et vendredi 17 et 18 novembre, où les Tunisiens ont regardé et écouté, les récits poignants des rescapés de la torture et des familles des martyrs ayant succombé aux exactions, sur les atrocités  commises par l’ancien régime. Là aussi, ce sont les enfants du pays, de différentes sensibilités politiques,  qui ont subi les affres d’un régime despotique, et dont les familles ont tout autant souffert de restrictions et  autres abus, dans une violation flagrante des droits de l’homme et de la dignité humaine.

Le hasard du calendrier a voulu que le pays commémore à une semaine d’intervalle les martyrs du terrorisme et ceux de la torture. Signe que l’histoire nationale s’est écrite, à ses différentes étapes, par le sang de ses enfants, le prix à payer pour la libération du colonialisme, du despotisme et du terrorisme. Signe aussi que les martyrs de la patrie doivent bénéficier de la même reconnaissance nationale, et qu’il n’existe pas des martyrs de premier ordre, et d’autres de seconde zone. Comme il ne doit pas y avoir un traitement à géométrie variable de ces affaires devant être sacrées pour la communauté nationale. Sinon on aura provoqué plus de divisions et de fractures dans une société qui n’en peut plus.

Evoquer les exactions de l’ancien régime ne doit en aucun être perçu, comme une manière de ternir l’image des forces sécuritaires, et de leur attirer les hostilités populaires, comme le laissent entendre certaines parties syndicales et politiques. Il s’agit tout au contraire de réconcilier les Tunisiens avec leur institution sécuritaire et de raffermir la concorde et l’unité nationales.

La justice transitionnelle dans son étape révélation de la vérité permettra aux victimes du despotisme et leurs familles d’entamer leur thérapie, en extériorisant leurs blessures pour pouvoir les cicatriser, et à leurs tortionnaires de reconnaitre leur forfait et de s’excuser. Elle permettra la réparation morale et l’indemnisation des victimes pour enfin parvenir à la réconciliation nationale. Ainsi on aura préservé la mémoire et faire en sorte que ces pratiques infâmes ne ressuscitent pas, et que les années de plomb soient révolues à jamais.
H.J.

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • National
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved