sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Mardi 25 Septembre 2018         

La Tunisie s’engage sur la route de la Soie

Imprimer
Publié le Mercredi 11 Juillet 2018 à 13:55
Signature à Pékin d'un mémorandum d’entente entre la Tunisie et la Chine. La Tunisie s’est ralliée ce mercredi 11 juillet à l’initiative "une ceinture, une route", promue par l’Empire du milieu. Décliné sous le nom de la route de la soie, ce programme qui tient en haleine la communauté planétaire, vise à relier la Chine au Proche-Orient, à l’Afrique et à l’Europe, par terre, par mer et par les airs, en vue de promouvoir une large circulation des produits confectionnés dans le plus grand atelier du monde, et de booster les investissements chinois à l'international.

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaïs Jhinaoui, et son homologue chinois, Yang Yi, ont signé ce mercredi à Pékin un mémorandum d’entente, marquant l’adhésion de la Tunisie à ce gigantesque programme chinois.

Les deux ministres ont salué "une nouvelle réalisation dans les relations sino-tunisiennes, qui est de nature à ouvrir de larges perspectives de coopération économiques, commerciales, touristiques et d’investissements entre les deux pays", et de consolider "la dynamique positive" des relations bilatérales.

L’adhésion de la Tunisie à cette initiative consolidera la contribution de la Chine à la réalisation de projets de développement en Tunisie, notamment les grands projets d’infrastructure inscrits au plan de développement 2016 – 2020, ce qui concourra à l’instauration de l’équilibre régional et à l’inclusion des régions intérieures dans la dynamique de développement, a déclaré le chef de la diplomatie tunisienne, cité dans un communiqué du département dont il a la charge.

Yang Yi a dit la détermination de la Chine à poursuivre la relance de la coopération et du partenariat avec la Tunisie, dans les domaines de l’investissement, de la coopération technique, du développement de l’infrastructure, du tourisme et de la technologie.

Il a promis la poursuite du soutien chinois aux efforts de développement de la Tunisie, à travers la réalisation des projets déjà convenus et l’exploration de nouveaux domaines de coopération profitables aux deux parties.

Khemaïs Jhinaoui avait réitéré hier mardi à Pékin lors de la 8ème réunion ministérielle du forum sino-arabe, le soutien de la Tunisie à l’initiative "une ceinture, une route", qui est de nature à relancer la coopération arabo-chinoise et à amorcer une nouvelle phase dans les relations de coopération et de partenariat stratégique entre Tunis et Pékin.

Tout autant que les autorités officielles, les acteurs économiques placent de grands espoirs sur ce rapprochement sino-tunisien, qui prend une nouvelle dimension avec la signature de ce mercredi.

Pour le président de la chambre de commerce tuniso-chinoise, Mohamed Sahbi Basly, ce programme présente des opportunités énormes pour la Tunisie, a fortiori à la faveur de sa position géographique stratégique, proche de l’Afrique, du monde arabe et de l’Europe.

Intervenant hier sur RTCI, Basly a qualifié la route de la soie "de déploiement stratégique, économique, social, culturel et politique de la Chine dans le monde", à travers lequel notre pays pourrait drainer d’importants investissements. "La Tunisie en elle-même n’est pas un marché important pour la Chine, sa position géographique lui permet de jouer un rôle prépondérant notamment en Méditerranée vers l’Europe, le Moyen Orient et l’Afrique", a-t-il souligné.

"Pour les Chinois, la Tunisie peut être utilisée comme plateforme pour aller sur d’autres marchés plus grands". 

"La route de la soie a une symbolique ; elle est maritime, terrestre, et aérienne". La Chine se servirait des ports, aéroports, et autoroutes, et "tout ce qui est en mesure de fluidifier le commerce international pour que ces produits puissent circuler d’une manière libre et rapide à travers le monde", a-t-il ajouté.

L’initiative "une ceinture, une route" a été lancée en 2013 par le président chinois, Xi Jinping. Quelque 100 pays et organisations internationales et régionales y ont jusque-là adhéré. Ce programme ambitieux de la Chine suscite autant d’espoirs que de craintes, notamment de la part de l’Occident, et de l’Europe, qui redoutent que la puissance économique mondiale étende davantage son influence sur la planète.

L’Empire du milieu lui, continue à reconstituer ses routes de la Soie, dans un contexte de guerre commerciale sans précédent, qui l’oppose aux Etats-Unis, suite aux nouvelles taxes imposées par Washington aux produits chinois, et des mesures de réciprocité prises par Pékin ; une guerre qui ne sera pas sans effets sur les relations commerciales internationales, et dont l’issue reste incertaine.
Gnet

 

Commentaires 

 
+1 #1 RE: La Tunisie s’engage sur la route de la Soie
Ecrit par Agatacriztiz     11-07-2018 17:01
C'est mieux que sur la route du chacun pour soi...
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • National
  • Monde
  • Sport
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved