sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Mardi 11 Décembre 2018         

Des milliers de manifestants se rassemblent au Bardo à l’appel de l’UGTT

Imprimer
Publié le Jeudi 22 Novembre 2018 à 13:34
A l’occasion de la grève générale de la fonction publique, un rassemblement a été organisé ce jeudi 22 novembre par l’UGTT, devant l’ARP en présence de quelques milliers de personnes et sous haute protection des forces de l’ordre. Noureddine Tabboubi : « Nous savons rassembler et encadrer. Notre bataille est pour la dignité et la souveraineté »...


Les préparatifs ont commencé depuis la veille. Plusieurs points de contrôle ont été installés par les forces de l’ordre à l’entrée de la grande Place du Bardo et en face de l’Assemblée des Représentants du Peuple. A 9h30, quelques milliers de personnes, syndicalistes et autres remplissaient la place et les rues avoisinantes du Bardo : « Nous sommes là pour faire comprendre au gouvernement que l’UGTT est la plus grande force du pays et que cette fois, nous irons jusqu’au bout », nous a confié Jamel Sbouii, de l’hôpital Mahmoud Materi.


Tous les secteurs étaient représentés. En plus de ceux de la santé, les syndicalistes de l’enseignement, les banquiers de la STB, de la BNA. Les employés du groupe chimique ou encore le syndicat des Imams, dont le secrétaire général, Fadhel Achour, a tenu à souligner : « Il n’est plus possible de continuer à travailler dans de telles conditions. Nous avons une mission envers notre peuple, mais nous avons aussi des obligations et des charges quotidiennes. Nous atteignons le seuil de pauvreté et personne ne nous écoute. Comment voulez-vous qu’on puisse continuer à encadrer les jeunes et éviter les dérapages. La crise socio-économique est dangereuse, aussi bien pour les classes les plus touchées que les plus aisées ».


Les slogans se comptaient par dizaines, mais les messages adressés à Youssef Chahed et son gouvernement étaient quasiment identiques : « Nous sommes contre la vente des entreprises publiques », pouvait-on lire sur une banderole des syndicalistes de la STEG. Le Secrétaire Général, Abdelkader Jelassi nous a confié : « Nous avons longtemps mis en garde contre le laxisme des autorités qui ne nous ont pas laissé d'autre choix de la grève. Nous sommes solidaires avec tous nos collègues de toutes les autres entreprises. Nous ne pouvons pas être productifs, quand on n’a pas les moyens d’une vie digne ».


Parmi les cadres de l’UGTT, c’est Abid Briki qui était interpellé par la foule. Le responsable syndical a justifié la décision de cette grève générale : « Aujourd’hui, nous traversons une crise sociale très grave (...). Nous avons une situation difficile qui concerne notre pays, sauf que nos décisions ne nous appartiennent plus, mais elles sont dictées par des forces étrangères. Il ne s’agit plus de défense de pouvoir d’achat uniquement, mais la dignité et la souveraineté ». Briki a conclu : « L’incertitude règne sur le pouvoir. Le résultat, est là. Toutes les décisions sont prises à la hâte et les Etats ne peuvent pas être dirigés de la sorte ».


Arrivé au Bardo vers 11h, le Secrétaire Général de l’UGTT, Noureddine Tabboubi, était sous très haute protection et a été longuement ovationné. S’adressant aux syndicalistes, en face de l’ARP, il a déclaré : « Nous sommes là pour nous battre pour notre dignité et celle de notre peuple qui est plus intelligent que ce que beaucoup pensent. Il s’agit désormais de la souveraineté de la Tunisie qui ne doit jamais être à la merci des puissances étrangères ».
Sélim Slimi
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • National
  • Monde
  • Sport
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved