sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Samedi 17 Novembre 2018         

Crise politique en Tunisie : Le document de Carthage suspendu sine die

Imprimer
Publié le Lundi 28 Mai 2018 à 12:38
La réunion de ce lundi est arrivée à une impasse. Le président de la république a décidé ce lundi 28 Mai de suspendre sine die le document de Carthage, faute de compromis lors de la réunion de la commission des présidents ce matin sur le 64ème point, relatif au changement du gouvernement.

Le Secrétaire Général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, a déclaré que chaque partie avait campé sur sa position sur le 64ème point, portant sur le maintien ou non de Youssef Chahed, signalant "chacun assumera sa reponsabilité devant l'histoire". Il a ajouté dans une déclaration aux médias, que rien ne l'engageait plus à partir d'ajourd'hui.

Le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, a déclaré que son mouvement avait opté pour la continuité, et croit encore au consensus sous l’égide du président de la république. "Le pays traverse une situation critique et n’a pas intérêt à faire tomber totalement le gouvernement de Youssef Chahed", a-t-il souligné, dans une déclaration aux médias.

"Youssef Chahed tire sa légitimité du parlement, celui qui veut le remplacer qu’il aille au parlement, à condition de trouver une alternative", a encore souligné le président d’Ennahdha, conforté dans ses positions par Majless al-Choura, l’instance suprême du mouvement, tenu hier dimanche,

La réunion de ce lundi, maintenue ouverte depuis vendredi dernier, a ainsi tourné court et est arrivée à une impasse.

La balle est maintenant dans le camp de Youssef Chahed. Soit, il choisit d’aller devant le parlement pour demander qu’on lui renouvelle confiance, et là, sa reconduction ou non à la tête du gouvernement sera soumise au vote en plénière. Soit, il remet sa démission, ainsi que celle de son gouvernement au président de la république, qui aura à désigner une autre personnalité pour former un nouveau gouvernement.

Une autre hypothèse est celle où le parlement décide de recourir à une motion de censure contre le gouvernement, à la demande d’un groupe de députés. Nidaa Tounes qui est le principal parti qui réclame le départ du gouvernement est divisé sur cette question et aura besoin de soutiens.

A ce stade, le pays est en crise, et le consensus est rompu.
Gnet

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • National
  • Monde
  • Sport
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved