Algériens en Tunisie : "La poule aux œufs d’or"

Imprimer
Publié le Mercredi 05 Août 2009 à 12:57
L'engouement des Algériens pour la Tunisie ne se dément pas. Les Algériens, nos braves sauveurs. A l’heure où le tourisme européen semble marquer le pas, nos voisins algériens, fidèles à leurs habitudes, confirment leur engouement pour la destination Tunisie, là où ils aiment bien se payer du bon temps et se délecter de la beauté et de la quiétude de nos stations balnéaires, qu’ils ont l'air apprécier profondément.

Les familles algériennes qui ont visité la Tunisie au cours du mois de juillet ont dépensé 42 millions d’euros, rapporte le journal algérien al-khabar, se basant sur les données des services de change algériens. Ce qui a valu "une vive embellie à la bourse des valeurs touristiques tunisienne", comme l’a rapporté une radio frontalière, citée par le journal.

L’activité bat, de ce fait, son plein au niveau des postes frontaliers. Les dernières statistiques des services de la police des frontières et de douane algériens, révèlent le transit de 186 mille touristes en direction de la Tunisie au cours du mois de juillet, au niveau des postes frontaliers Oum Teboul et Al-Oyoun dans la wilaya d'El-Tarf, sur un total de 310 mille touristes ayant transité dans les deux sens, soit une moyenne de 10 mille touristes par jour.

Quelque 47 mille familles algériennes en provenance des différentes régions d’Algérie ont passé en juillet leurs vacances dans nos stations balnéaires. Une manne pour la trésorerie tunisienne que le journal ne manque pas de souligner.

Selon les services financiers algériens, les familles algériennes, regagnant la Tunisie via les points de transit précités, ont dépensé au total 20 millions d’euros. Par ailleurs, 11 mille familles algériennes de l’étranger ont mis le cap sur la Tunisie, via les ports tunisiens ou par voie terrestre, faisant engranger à la Tunisie des revenus de 22 millions d’euros.

Il est attendu que les recettes en devises de la Tunisie atteignent 100 millions d’euros à la fin de ce mois d’août, où le mouvement de transit journalier redouble d’intensité, frôlant les mercredis et jeudis 14 mille personnes.

Interrogées par al-Khabar, les familles algériennes de l’intérieur et de l’étranger n’ont pas manqué d’exprimer "leur coup de foudre" pour les stations touristiques tunisiennes, où les conditions propices de sécurité, de tranquillité et de quiétude sont réunies. A les entendre, nos voisins algériens semblent trouver chez nous, ce qui leur fait défaut intra-muros. Ils sont, en effet, heureux de passer dans nos contrées des vacances sans casse-tête.

Les Algériens de l’étranger ne sont pas moins attachés à la Tunisie, d’autant qu’ils se disent gagnants au change. Rejoindre les ports tunisiens à partir des ports français, leur fait économiser 10 mille euros, en comparaison aux tarifs des lignes maritimes entre les ports français et les ports algériens. C’est ce qui motive leur choix pour la Tunisie, dont les services touristiques jouissent, se plaisent-ils à souligner, d’une notoriété mondiale.
Gnet