sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Mardi 23 Mai 2017         

Tunisie/Média : Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose

Imprimer Envoyer
Publié le Vendredi 26 Avril 2013 à 14:26
Moncef Marzouki critiqué par les médias. Une campagne de dénigrement de tout instant et par tout support est orchestrée à l’encontre du président de la république qui vient d’être choisi par le magazine américain Time parmi les 100 personnalités les plus influentes du monde et de son parti. Des quotidiens, des télévisions et des radios, publics ou confisqués, ex-organes de propagande à la Pravda soviétique pour un pouvoir dictatorial, sont devenus nouveaux porte-parole de l’opposition systématique à un pouvoir démocratique.…

Des caricaturistes qui ne font que cibler exclusivement et au «au gré des jours» le président de la république et son parti.  Des plateaux de radios et de télévisions à ne pas en finir avec des chroniqueurs et invités à sens unique ayant une seule devise : descendre le gouvernement de la Troïka avant qu’il ne puisse réussir.

Des animateurs célèbres, se croyant militants, sont féroces avec leurs invités des partis de la Troïka, mais dociles comme un bébé avec leur nouvel « bouna lehnin » de 90 ans, un papy d’une autre époque, au passé obscur, désormais espoir unique des jeunes de la révolution, et son parti fabriqué de toute pièce… Pardon, de tout sondage (*).  Ils auraient toutefois oublié que le temps du courage, du militantisme et de l’héroïsme, c’était avant un certain 14 janvier 2011.

Un producteur ex-associé du gendre du président déchu emprisonné parce qu’on lui reprochait de mettre dans la poche quelques milliards des deniers publics devient héros national, alors qu’on aimerait voir des ministres actuels en prison pour une nuitée au Sheraton ou quelques litres de carburants en plus.…

Une vision du monde qui se résume à une lutte entre les bons et gentils opposants démocrates et modernistes opprimés par les méchants miliciens de la troïka à remettre rapidement en prison. Et oui, Ben Ali n’avait-il par raison de les persécuter !

Seules les critiques et les mauvaises nouvelles ont le droit de citer dans nos chers médias. Personne ne doit annoncer de bonnes nouvelles, fût-il le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie ! Les faits divers les plus atroces sont délogés de l’intérieur des journaux télévisés et papier pour être propulsés systématiquement à la Une pour faire croire que ce gouvernement c’est le crime. Même un forum social mondial où se rencontrent pour débattre librement des milliers de jeunes et de moins jeunes venus du monde entier, chose impensable au temps de la dictature, n’a de grâce aux yeux de nos chers médias ! Et j’en passe.

Mais « Bonté divine » pour emprunter la célèbre exclamation du président ! Où veulent en venir nos médias et « le gouvernement de l’ombre » qui les dirige ? Nous réimposer l’opinion unique et le politiquement correct sur tous les sujets : économie, justice, loi d’immunisation de la révolution, dissolution des ligues de protection de la révolution...?  Nous vendre le désespoir ? Nous convaincre qu’avant  la dictature c’était meilleur ? Qu’un président ignorant qui pillait et volait son peuple matin et soir avec ses quarante voleurs mais qui mettait des cravates signées à mille dinars c’était mieux qu’un président militant et intellectuel qui écrit des livres mais qui oublie de mettre des cravates ? Veulent-ils perdurer le système de valeurs de leur ex-patron ? Veulent-ils continuer à calomnier les opposants de Ben Ali arrivés au pouvoir démocratiquement comme au temps où ils les calomniaient à l’opposition, sous les ordres de leur « élégant » président ?

Veulent-ils interdire de critiquer les intégristes laïques, même s’ils appellent à faire chuter dans la rue un gouvernement élu dans les urnes par recours massif aux sit-in violents et grèves sauvages ?

Des médias libres, n’est-ce pas donner l’avis et l’avis contraire ?  Des médias impartiaux, n’est-ce pas donner le même temps de parole au gouvernement et à son opposition pour que le peuple choisisse librement ?  Des médias démocratiques, n’est-ce pas présenter la thèse et l’antithèse pour permettre au citoyen libre de faire sa propre synthèse ? Ou bien tout simplement la liberté pour nos chers médias, c’est le passage de la propagande au pouvoir déchu vers la propagande à l’opposition qui voudrait recycler le pouvoir déchu ?

Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose ! Calomniez, calomniez, rien d’autre à voir ou à écouter !
Citoyen tunisien libre


(*) Remarquez qu’au rythme où vont les sondages actuellement, nos sondeurs nous annonceront bientôt que "Baba Azizi" a dépassé la popularité de "Bouna Lehnin", soit
99,99%  !

Soyez des journalistes citoyens
Cette rubrique est aussi la vôtre. Si vous souhaitez exprimer vos coups de cœur, coups de gueule ou revenir sur n’importe quel sujet qui vous tient à cœur, un événement qui vous interpelle, vous pouvez le faire en nous faisant parvenir vos écrits en cliquant  ici.
GlobalNet se fera un plaisir de les publier, avec ou sans la signature de leurs auteurs. Vous avez tout à fait le droit de garder l’anonymat ou de signer avec un pseudo.


 

Commentaires 

 
-1 #3 Le peuple est intelligent!
Ecrit par Slim     04-05-2013 16:13
Je pense qu'il faut les laisser mentir. Plus les médias mentent et plus le peuple verra la vérité comme ça a déjà été le cas lors des dernières éklections
 
 
+6 #2 cravates?
Ecrit par zm     28-04-2013 23:29
Pensez vous que le sacro saint intellectuel-camarade-président est villipendé pour non port de cravate ? son misérabilisme de campagne ne fera pas oublier aux Tunisiens qu'il les a menacés de potence de représailles ,qu'a chaque intervention il met dos à dos 2 sociétés d'après lui.fervent défenseur des nouveaux tontons macoutes sauce Tunisienne que sont les LPR et surtout non designé par le peuple.alors s'il vous plait tant gardez le vous ce n'est pas mon président .
 
 
+11 #1 RE: Tunisie/Média : Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose
Ecrit par Royaliste     26-04-2013 21:23
arretez de jouer a la victime, parlons bilan, parlons chiffres, parlons actions

qu'a fait monsieur 30.000DT par mois?

nommez nous 5 actions concrétes
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Sur le vif
  • Temps fort
  • National
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved