sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Jeudi 23 Février 2017         

Tunisie/ Cours particuliers : Axes préliminaires d'un projet de loi

Imprimer Envoyer
Publié le Mercredi 08 Avril 2015 à 10:42
Pour l'institution de cours de soutien dans les collèges et lycées. L'initiative législative est souvent le fait des gouvernements qui présentent des projets de loi au débat et à la discussion parlementaires. Cette initiative peut être prise par les représentants du peuple également et dans ce cas, on parle de proposition de loi. Pour ma part, je ne fais partie d'aucun de ces deux corps mais je me permets en tant que "journaliste citoyen" de proposer des idées générales pouvant évoluer pour constituer les contours d’un projet ou d'une proposition de loi réglementant les cours particuliers dans l'enseignement secondaire. Les principaux axes de cette proposition se présentent comme suit :

1- Criminalisation. Dans un système éducatif équilibré et adapté, les cours de soutien relèvent des cas exceptionnels et accidentels. La généralisation ou l'imposition de ces cours n'a donc aucun sens. Tous les cours particuliers "sauvages" c'est à dire non réglementés sont délictuels et donnent lieu à des poursuites administratives et judiciaires.

2- Intégration du processus, c'est à dire institution de cours de soutien ou de rattrapage au sein des collèges et lycées (écoles primaires aussi) selon des modalités à définir par les délégations régionales de l'enseignement et par les directeurs d'établissement.

3- Réglementation et formalisation de l'informel, c'est à dire, conception d'un cahier des charges et/ou d'un texte réglementaire organisant des sociétés de formation et de soutien scolaire avec patente, TVA, assurance RC et tutti quanti.

4- Flexibilisation, c'est à dire offrir la possibilité aux associations de parents d'élèves d'organiser des cours particuliers avec des enseignants à titre individuel ou même des étudiants sous forme de vacations, le tout faisant l'objet de suivi formel, de déclarations fiscales et d'assurance RC.

Avec cette loi coercitive et encadrante, les cours particuliers sauvages seront sérieusement limités et/ou mieux maîtrisés. Une part incompressible subsistera, évidemment, c'est inévitable.

Sami Boussoffara (Universitaire)

Soyez des journalistes citoyens
Cette rubrique est aussi la vôtre. Si vous souhaitez exprimer vos coups de cœur, coups de gueule ou revenir sur n’importe quel sujet qui vous tient à cœur, un événement qui vous interpelle, vous pouvez le faire en nous faisant parvenir vos écrits en cliquant  ici.
GlobalNet se fera un plaisir de les publier, avec ou sans la signature de leurs auteurs. Vous avez tout à fait le droit de garder l’anonymat ou de signer avec un pseudo.


 

Commentaires 

 
+2 #1 RE: Tunisie/ Cours particuliers : Axes préliminaires d'un projet de loi
Ecrit par Montygilikely     17-04-2015 13:45
C'est exactement ça, il faut taper dans la "fourmilière" des cours particuliers et nous débarrasser de ces "racketteurs" de parents d'élèves.
Avec les "crèches" et "kouttabs" clandestins, c'est des véritables fléaux qu'il faut éradiquer.
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Sur le vif
  • Temps fort
  • National
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved