sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Lundi 29 Mai 2017         

Tunisie : Qui politise l'affaire du Niqàb à la Manouba ?

Imprimer Envoyer
Publié le Jeudi 05 Janvier 2012 à 10:58
Le port du Niqab fait polémique en Tunisie.Comment peut-on croire que les enseignants de la Manouba refusent l’accès aux cours, aux examens à une étudiante se voilant intégralement le visage parce qu’ils ont un parti-pris politique ?

Comment ne pas se rendre compte que ces mêmes enseignants acceptent cette étudiante dans l’enceinte de la faculté, à la buvette, justement parce qu’ils n’ont pas de parti-pris politique et qu’ils respectent la liberté de croyance ?

Pourquoi leur nie-t-on le droit de défendre un parti-pris pédagogique qui considère que la relation interactive est à la base de la réussite de toute formation, que le principe fondamental garant du bon fonctionnement et du succès de la transmission et de la réception de la connaissance est la coopération entre des individus qui acceptent la communication et le dialogue  ?

Pourquoi oublie-t-on que la situation d’apprentissage est, comme toute communication, basée sur un pacte socio-éthique et sur une relation de confiance qui fait que l’enseignant a parfois été perçu comme un saint ?  La fonction d’enseignant n’est-elle pas perçue comme un sacerdoce, justement parce qu’elle revêt un caractère quasi religieux par la vertu et le dévouement qu’elle exige ?

Pourquoi autorise-t-on qu’on bafoue la dignité des enseignants en leur faisant le procès d’intention qui fait d’eux des satyres potentiels, tentés par le diable, incapables de résister à leurs désirs et succombant fatalement à des appétits libidineux ?

Comment peut-on me confier la formation de l’esprit, si on me nie toute aspiration à une élévation morale ou spirituelle ou si on me soupçonne d’être habité par l’esprit du mal ?

L’enseignant ne prétend en aucune façon diriger les consciences et refuse la tentation de l’endoctrinement mais il ne saurait accepter d’atteinte à sa dignité ou à son intégrité morale ni de soumission aux adeptes du prêt-à-penser ou à des directeurs de conscience qui prétendent soumettre le monde à leur idéologie. Ce sont ces directeurs de conscience qui, sous couvert de la liberté religieuse, manipulent ces étudiants et les instrumentalisent politiquement comme le montrent de nombreuses vidéos qui sont diffusées sur les réseaux sociaux et particulièrement sur la page Talaba-révolution de Facebook. Ce sont eux qui s’abritent derrière les libertés individuelles pour tuer la liberté. Ce qu’on oublie trop vite, c’est qu’ils ne sont pas dans la posture d’une minorité persécutée mais d’une minorité qui, en pays d’Islam, compte imposer sa lecture de l’Islam. Qui, politise l’affaire du niqàb à la Manouba  ?

Habib Mellakh
universitaire et syndicaliste, enseignant à la FLAHM

 
Soyez des journalistes citoyens
Cette rubrique est aussi la vôtre. Si vous souhaitez exprimer vos coups de cœur, coups de gueule ou revenir sur n’importe quel sujet qui vous tient à cœur, un événement qui vous interpelle, vous pouvez le faire en nous faisant parvenir vos écrits en cliquant  ici.
GlobalNet se fera un plaisir de les publier, avec ou sans la signature de leurs auteurs. Vous avez tout à fait le droit de garder l’anonymat ou de signer avec un pseudo.

 

Commentaires 

 
+6 #31 Je suppose que...
Ecrit par Nsoura     23-01-2012 21:39
Je suppose et j'affirme que vous connaissez bien Mr Le respectueux universitaire, qui serait à l'origine de ce scandale de manouba. J'affirme que c'est le doyen -avec tout le respect que je dois à tout le monde- qui de part ses orientations politiques et du poids qu'il a à la faculté parce qu'il y est élu, qu'il essaie pertinement de politiser cette affaire.
 
 
+2 #30 L’obscurantisme des laïcs.
Ecrit par Musulman.     18-01-2012 12:09
@KHAMOUS

La part de Législation qui a une portée sexuelle dans l’ensemble de La Législation Divine est tout juste 1 ou 2%. Toute personne qui s’y concentre trop est suspect d’obsessions et de perversions sexuelles jusqu’à obtenir la preuve du contraire. L’Islam a traité une multitude de sujets dont celui du sexe qui est un sujet parmi beaucoup d’autres et il n’y a pas lieu de s’y focaliser excessivement.

Le laïc bourguiba, disciple du sioniste mendes France, n’a jamais servi l’Islam. C’est ainsi qu’il avait combattu le jeûne, quatrième pilier de l’Islam, au point que nos Imams Mouhammed Tahar Bin Achour et Abdelaziz Jaait l’ont implicitement qualifié de mécréant en direct à la radio tunisienne. Une allocution a immédiatement suivi cette déclaration et ils ont été démis de leurs fonctions et mis en résidences surveillées. Aussitôt, Ali Ennifer fut nommé mufti de la Tunisie. Aucun tunisien ne nie que ce laïc avait combattu le voile religieux dont le safsary et celui des chrétiennes tunisiennes. Ses œuvres destructrices sont plus nombreuses que les exemples précités. Il nous avait fait régresser des siècles en arrière en instaurant la Jahilya (l’obscurantisme) en Tunisie.
 
 
-2 #29 Soyez sage en abordant des sujets en physiologie !
Ecrit par Musulman.     18-01-2012 12:08
@Ben Whirlpool

Il est vrai que la libido varie d’un individu à l’autre selon l’âge et selon la saison. Mais, vous oubliez qu’il y a aussi des variations de la libido selon le sexe. En physiologie humaine, la libido féminine est très inférieure à celle masculine de façon statistiquement significative et ce, en utilisant les précautions d’usage en sciences dont notamment l’élimination maximale des facteurs qui la stimulent. Il y intervient plusieurs facteurs dont des médiateurs chimiques et hormonaux comme la dopamine, la sérotonine et la testostérone.

Vous parlez de ce qui stimule et déclenche le désir sexuel tandis que je traite un sujet purement scientifique en matière de physiologie. Comme la mesure du métabolisme de base a exigé des conditions de mesure éliminant tous les facteurs influents, l’appréciation de la libido basale exige l’absence de tout ce qui peut la stimuler ou la déclencher. En Islam, Les « cahiers des charges » des habits diminuent au maximum les déclenchements et les stimulations de la libido chez les deux sexes. Les différences des habits découlent des différences entre les deux sexes. À titre d’exemple, les cartographies des zones érogènes sont différentes selon le sexe et l’étendue de ces zones est plus importante chez les femmes que chez les hommes. Il en est de même des zones séduisantes, des manières, attitudes, pratiques, langages, etc… Si vous saisissez bien ces nuances et subtilités vous vous rendrez bien compte de votre éloignement de l’objectivité.

En Islam, La Législation Divine punit chaque partenaire consentant ayant sciemment commis des relations sexuelles illégales et ce, sans discrimination de sexe. Considérer soi-même et le partenaire sexuel comme sujet ou objet est une représentation purement psychologique et n’a aucune relation avec les religions monothéistes.

Ce qui conduit aux viols est la mauvaise application de l’Islam et les sociétés détruites ou en cours de destruction par des destructeurs comme le laïc bourguiba (disciple du sioniste mendes france) ou l’égaré tahar haddad. L’Islam n’a jamais incité aux viols et a instauré un système social constructeur et productif.

Le voile Islamique est composé d’un foulard (Ordonné au verset 31 de la sourate 24 Ennour) et d’un Jilbab (Ordonné au verset 59 de la sourate 33 Al Ahzab). Il n’a jamais été l’œuvre des humains. D’ailleurs les femmes chrétiennes et juives portent des voiles ordonnés par leurs religions respectives.

Les Prophètes, qu’Allah Bénisse et Salue, sont tous réfractaires aux erreurs. En foi Islamique, les Prophètes, qu’Allah Bénisse et Salue, ont un minimum de quatre qualificatifs obligatoires, un minimum de quatre qualificatifs impossibles et un qualificatif issu de leur nature humaine ce qui élimine leur adoration comme un Dieu : par exemple, les humains font des choses impossibles pour Dieu comme manger, boire et faire ses besoins. Les Prophètes, qu’Allah Bénisse et Salue, nous montrent, en pratique, l’application de La Législation Divine et ses détails (verset 44 de la sourate 16 Ennahl). Par conséquent, il est illogique et inadmissible qu’un Prophète qui reçoit La Révélation se trompe ou soit sujet à des erreurs.
 
 
-5 #28 Pprécisions
Ecrit par KHAMOUS     16-01-2012 17:24
A WIRLPOOL
1/ Le fait religieux n'est jamais dissocié de la libido ( lire plusieurs poêmes arabes et aussi °° la religieuse°° de Diderot et bien d'autres ) Désolé de ne pouvoir citer des exemples juifs. Ma culture hébraique est quasiment nulle et c'est bien dommage Encore un effet des TABOUS.
Donc sans vouloir être péjoratif un religieux a toujours des préoccupations d'ordre sexologiques dans son raisonnement . Tout se passe par rapport à çà. Je n'évoque pas la sexualité masculine parce que le sujet porte sur le Nikab .Ce qui ne veut pas dire que l'ISLAM, tel que je le comprends moi et pas les autres, n'en parle pas. Le verset 30 de la Sourat Ennour évoque également la pudeur de l'homme Mais les Islamistes passent toujours sous silence ces recommandations pour s'en attaquer aux femmes.
A Musulman:
Revenons à Bourguiba.Je te démontrerai que le Bourguibisme n'a jamais été contre l'ISLAM. Nous tous Tunisiens nous n'en croyons pas un mot( une seule preuve pour le moment : l'héritage). Il existe cependant une minorité de gens qui sont gênés par l'existence même dans l'Histoire de ce leader. Même mort il continue à les hanter..
 
 
-2 #27 Soyez sage !
Ecrit par Ben Whirlpool     14-01-2012 09:51
Cher Musulman, à votre âge on s'imaginerait pourtant que vous avez atteint une certaine sagesse ? Comment pouvez-vous prétendre "la libido féminine est très en deçà de celle masculine", alors même que le désir sexuel varie selon les individus, selon les périodes de la vie, voire les époques de l'année... si vous imaginez que les femmes ne sont pas attirées par les hommes c'est parce que votre culture vous en a persuadé, mais c'est un préjugé de votre part.
Ainsi, si dans de nombreuses religions (pas seulement abrahamiques), les prescriptions en matière de morale sexuelle se focalisent sur les femmes, ce n'est pas parce qu'elles sont "par nature" plus objets du désir que sujets, mais pour deux raisons majeures:
- d'une part ces religions ont toutes émergées dans une culture machiste. L'homme y domine la femme par sa force physique, et surtout sa plus grande liberté (il n'est pas enceint et n'est pas attaché à des enfants).
- d'autre part l'enjeu sexuel pour la femme est majeur puisqu'à la suite de l'acte, elle peut enfanter: l'ordre social de ces sociétés est (était ?) menacé quand l'épouse met au monde un enfant qui n'est pas celui de son mari. En effet, comme les animaux, l'être humain (et en particulier le dominant, le mâle) à souvent pour souci d'avoir une descendance qui porte ses gènes. L'adultère apparaît donc comme une rupture grave d'un contrat social (le mariage) quand il conduit à cette naissance illégitime. C'est pour cela que l'adultère masculin est partout moins sévèrement réprimé.
Quant à votre attaque sur "le modèle occidental", interrogez donc les femmes que vous cotoyez: se sentent-elles plus désirées, harcelées en pays musulman ou en pays occidental ? En Egypte, plusieurs femmes se sont faites violer place Tahir, pendant les récentes manifestations (par les mêmes qui ont porté les salafistes et les frères au pouvoir): dans votre pays même, ouvrez les yeux et vous constaterez que la frustration induite par les tabous provoque des comportements indésirables.

Enfin, si Dieu avait voulu que la moitié de la population se cache les cheveux, ne l'aurait-Il pas pourvue d'un capuchon naturel pour qu'elle le fasse ? Ne confondez donc pas la volonté divine et les prescriptions humaines destinées à l'ordre social. Dieu nous a créés libres, donc imparfaits, et nul n'échappe à cette règle, tout le monde peut commettre des erreurs ou être influencé par ses préjugés, même les prophètes. Dire qu'ils sont parfaits, n'est-ce pas de l'association ?
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Sur le vif
  • Temps fort
  • National
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved