sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Samedi 16 Décembre 2017         

Tunisie, Messieurs les présidents : le pays risque gros, faites votre boulot

Imprimer
Publié le Vendredi 01 Juin 2012 à 14:24
Marzouki, Ben Jaâfar et Jebali, les trois têtes de l'Etat.Depuis que le gouvernement JEBALI est en place, le pays est agité par des affaires qui se succèdent et qui empêchent le retour à la normale, à la sérénité.

A qui à la faute, au gouvernement ? Oui très certainement. Bien entendu, la responsabilité est toujours partagée mais en tant qu’acteur dominant, le gouvernement est le premier responsable. C’est un peu comme dans l’enseignement ou dans l’hôpital : lorsque la réussite ou la guérison ne sont pas au rendez-vous, la première responsabilité incombe aux enseignants ou aux médecins malgré tout ce que l’on peut imputer à d’autres acteurs.

A qui la faute encore, à l’opposition ? Oui, assurément. Je ne veux absolument pas cautionner ceux qui ont employé le terme « complot » mais force est de reconnaître que l’opposition cherche essentiellement et méthodiquement à harceler le gouvernement et à le désarçonner. Je pense même pouvoir affirmer qu’elle ne fait que cela. Normal diraient certains pour qui il s’agit là du rôle majeur de l’opposition. Pour ma part, je ne le pense pas. Déjà que je ne partage pas cette vision dans un Etat normalisé que dire alors lorsque cette posture domine les actes de l’opposition dans un pays qui vit une période chargée de risques, des risques de destruction des composantes de l’Etat lui-même.

A qui la faute enfin, aux media ? Oui, absolument. Quand on voit la vitesse avec laquelle des journalistes à la réputation douteuse se sont transformés en apôtres de l’indépendance et en gardiens incorruptibles de la vérité, l’observateur neutre et non passionné se pose des questions. Diantre ! C’est trop beau pour être vrai. Où étaient-ils il y a si peu ?

Tous coupables et tous responsables, c’est ce que je crois. Je crois aussi que face à la persistance d’un climat général de suspicion, de rumeurs et de basses manœuvres, il est grand temps que les trois présidents montent au créneau et communiquent de manière solennelle pour mettre les choses au clair.

Le président de la république est le premier personnage de l’Etat. Il doit, après consultations avec ses partenaires de la Troïka annoncer la date ferme et définitive des élections. Il devrait également prendre quelques mesures symboliques comme celle qui consisterait par exemple à revoir à la baisse le budget de la présidence.

Le président BEN JAAFAR devrait ramener ses troupes à la raison. Certes, il n’y est personnellement pour rien mais l’initiative prise par les élus de la constituante pour augmenter leur indemnité a scandalisé la majorité des citoyens. Il faut y renoncer sans appel. Ne dit-on pas que seuls les sots ne changent pas d’avis ?

Le chef du gouvernement, lui, devrait revenir devant l’assemblée constituante pour lever de nombreuses ambiguïtés. D’abord, il faut qu’il prenne un engagement ferme et solennel pour que l’indemnisation des victimes de la répression depuis 1956 soit débattue en tant que principe. Autrement dit, il serait tout à fait recevable de préparer une loi définissant les bénéficiaires de l’indemnisation, le champ couvert, les modalités générales de l’indemnisation mais il est hors de question de verser quoi que ce soit à qui que ce soit en 2012 ou en 2013.

M. HAMADI JEBALI doit également définir un code de conduite, le rendre public et inviter ses ministres à le suivre scrupuleusement pour couper court à tout risque de népotisme. Une chaîne TV par ci, une villa par là ! Cela fait désordre. Je n’accuse personne mais certains de nos citoyens et de nos journalistes sont tellement férus de bobards qu’il ne faut pas leur en offrir gratis. Enfin, M. JEBALI devrait revenir devant la constituante pour expliquer comment son gouvernement compte redresser l’économie tunisienne et donner des signaux pour apaiser la communauté financière internationale.

Sami Boussoffara
Soyez des journalistes citoyens
Cette rubrique est aussi la vôtre. Si vous souhaitez exprimer vos coups de cœur, coups de gueule ou revenir sur n’importe quel sujet qui vous tient à cœur, un événement qui vous interpelle, vous pouvez le faire en nous faisant parvenir vos écrits en cliquant  ici.
GlobalNet se fera un plaisir de les publier, avec ou sans la signature de leurs auteurs. Vous avez tout à fait le droit de garder l’anonymat ou de signer avec un pseudo.




 

Commentaires 

 
+2 #6 @we7ed
Ecrit par Royaliste     05-06-2012 03:12
oui la Tunisie a des problèmes mais j’espère qu'ils sont surmontables.

a mon avis le rôle du dirigeant est de dessiner un objectif commun qui réunie une majorité et il va les motiver pour y arriver: les dirigeants doivent savoir rassembler, motiver et changer les mentalités. Aujourd’hui il y en a pas , pas seulement en Tunisie.

ce que je reproche aux dirigeants actuels c'est qu'ils ne font rien. zéro action, a part vider les prisons, recruter leurs proches, augmenter leurs salaires et l'organisation du sommet des ennemis de la Syrie.

je ne dis pas que X ou Y ferait mieux, mais je dis si un ministre a échoué dans sa mission (aprés 7 mois d'essai) et bien qu'il laisse sa place a un autre et je me fou de sa couleur politique tant qu'il est efficace, travailleur et non un affamé profiteur.

oui il y a des tunisiens qui ont une vision très matérialiste, et alors il est ou le problème s'ils respectent la loi et gagnent honnêtement.
le gouvernement doit appliquer la loi a tous.
aujourd’hui le gouvernement est injuste, le travailleur salarié continu a payer le montant exacte de ses impôts, de l'autre coté, les médecins, les électriciens, les restaurateurs, tous les métiers liés au bâtiment....ne paient pas leur dues : une réforme de la fiscalité est urgente et elle demande le recrutement de centaines de contrôleurs qui vont ramener des Milliards a la caisse de l’État. au lieu d'ouvrir ce chantier, on nous parle de longueur de poil de la barbe et autres futilités!
 
 
+1 #5 @royaliste
Ecrit par we7ed     03-06-2012 18:41
moi non plus je ne suis pas content de ce ke fait le gouvernement et je ne serai jamais content par n'importe kel gouvrnmt a moins qu'il suive ce ke jevois juste... ce que je veux expliquer c'est que vivre dans un pays democratik ne veu pa dire ke tlm sera content par les decisions du gvrnmnt et je peux meme dire une chose je ne pense pas qu'il yaura jamais un gouvernement qui va faire en sorte de relever le pays dans l'etatactuel des choses ni a droite ni a gauche ni au centre. le pays est tout simplement une affaire perdante des le depart. c desolant mais pour moi tant que le gens vivent dans ce mode de vie tres materiel tres personnel et profiteur c perdu d'avance mais pour combattre ca ya pa besoin d'avoir le controle du pays!! il faut juste parler au gens et les convaincres (quite a commencer par les petits) bizarrement aucun parti politique n'a prone ca ils cherchent tous a assoir le pouvoir sous leurs interets purement materiels.. et les seuls qui ont semble avoir un autre objectif a cote d'arriver au pouvoir etait ennahda c dailleur pour cela qu'ils ont gagne ( conviction personnelle) (a titre indicatif g pa vote nahda et je les soutiens pas mai pour moi ils valent mieux que les autres... au moins dans ma conviction). desole pour faire long mais ya tellement de prob dans ma tunisie que ca fait mal...
 
 
+1 #4 @we7ed
Ecrit par Royaliste     03-06-2012 16:07
mauvaise réponse. si votre voiture est en panne il faut aller a un mécanicien : a quelqu’un qui a le savoir faire.

de même quand le pays est en panne il faut ramener des compétences, pas le beau frère ou une personne qui n'a jamais travaillé dans sa vie.

Nhadha a gagné les éelections,c'est une évidence que personne en remet en cause en Tunisie, Nahdha est INCAPABLE de gouverner est aussi une évidence que rare les personnes mettent en cause en Tunisie.

critiquer Nahdha et son incapacité a avancer un iota sur les sujets clés de la révolution (chômage, pauvreté, droits de la personne, blessés de la révolution, corruption...)n'a rien avoir avec sa légitimité

je critique nahdha par rapport a ses actions pas par rapports a son score aux élections, les quels élections font deja partie du passé.

aujourdhui que fait le gouvernement Jbéli : rien.

tous ces responsables ont oublié qu'ils devront répondre 2 fois de leurs actes, une fois devant le peuple et une seconde devant Le Créateur.(sils peuvent flouer les premiers il ne peuvent rien faire face au deuxième)

un petit résumé des actions prises par le gouvernement actuel:

sur l'emploi : rien
sur la justice : rien
sur l'extradition de BenAli et Materi et co : rien
le jugement des Abdelwahab abdallah, ben dhia...: rien
la lutte contre la corruption : rien
les blessés de la révolution : rien
 
 
0 #3 @royaliste
Ecrit par we7ed     02-06-2012 15:57
je fais appel a toi pour ma voiture vu que tu semble avoir la solution ... en effet a plus grande echelle tous les tunisiens savent ce qu'il faut faire pour sauver le pays (ce serait bien si ils s'arretaient la) le comble tlm pense que les autres pensent la meme choseet que la majorite pense la meme chose que lui. et bien preuve du contraire les elections precedentes et il semble encore que les tunisiens n'ont pas encore compris la lecon. Meissieurs les non contents ( pour ne pas dire gauche...) vous vivez dans un pays ou la majorite est satisfaite par le pouvoir en cours ( je parle pas a titre personnel!! je fais juste des conclusions que je tire des elections precedentes) c'est comme ca vous etes une minorite il faut attender les elections suivantes pour voir si ca va changer pleurnicher mnt ca ne fait que creer encore plus de prob et ca ne ramene pas les electeurs... bref le jours ou on payera le president et les polititiens 500 dinars et que l'on reduise leur pouvoir a presque rien on va voir...
 
 
+4 #2 ils sont incompétents
Ecrit par Royaliste     01-06-2012 18:39
je pense qu'ils aimeraient bien travailler mais ils sont juste incompétent.

Gouverner ne s’apprend pas en prison, ils ont cru la tâche facile, par amour du pouvoir et par amour de vengeance, mais ils se rendent compte des difficultés liés à ces postes. Demain, ils répondront de leurs actes devant les tunisiens et devant l’Éternel.

Jusqu’à aujourd’hui, ils ne se sont distingués que par les abus, les gros salaires, les nominations des proches, le copinage et les idées farfelues.

Aucune action pour lutter contre le chômage : AUCUNE.

Il faut juste avouer qu’ils sont incompétents.

Quizz:
ta voiture est en panne , tu fais appel a:
1- un plombier
2- un ancien prisonnier qui n'a jamais travaillé
3- un mécanicien
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Sur le vif
  • Temps fort
  • National
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved