sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Jeudi 23 Mars 2017         

Tunisie, El Moattamar et Ettakatol doivent-ils fusionner ?

Imprimer Envoyer
Publié le Samedi 07 Janvier 2012 à 18:55
Mustapha Ben Jaâfar et Moncef Marzouki, compagnons de route. El Moattamar (Congrès Pour la République CPR) et Ettakatol (Forum Démocratique pour le Travail et les Libertés FDTL) forment aujourd’hui deux des trois \"côtés\" de la troïka qui gouverne le pays après les élections historiques du 23 octobre 2011.

Ces deux partis de centre-gauche ont été créés par Dr Moncef Marzouki et Dr Mustapha Ben Jaafer, les deux médecins opposants au régime corrompu et dictatorial de Ben Ali, amis de trente ans et désormais présidents respectivement de la république et de la constituante.

Ces deux militants intègres de la première heure de la démocratie et des droits de l’homme ont eu le courage dès le début des années 90 lorsqu’ils dirigeaient ENSEMBLE la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme puis lorsqu’ils ont promu ENSEMBLE avec Sihem Ben Sedrine et d’autres le Conseil National des Libertés de dire NON à Ben Ali sur les atteintes aux Droits de l’Homme et aux libertés notamment pendant la vague de la répression féroce, par ailleurs applaudie par leurs collègues de gauche ayant rejoint le dictateur pour des postes ministériels, diplomatiques ou des affaires juteuses, qui s’est abattue sur les islamistes au départ puis par la suite sur tous les opposants qui osaient dire NON.

Selon Mohamed Abou, justement l’un des opposants qui a osé dire NON, une première tentative de rapprochement entre ces deux partis en vue d’une alliance, voire plus si affinités, aurait échoué en 2003-2004 avant et après la fameuse rencontre de l’opposition à Ben Ali à Aix-en-Provence, à cause des divergences sur la nature et le degré des relations avec les islamistes d’une part et le régime de Ben Ali d’autre part.

Aujourd’hui, quasiment une décennie mais surtout une révolution après, à l’Assemblée Constituante, un grand nombre de députés des deux partis surtout parmi les jeunes qui ont appris à se connaître, à s’apprécier mutuellement et surtout à travailler ensemble, s’interrogent de plus en plus haut et de plus en plus fort sur ce qui différencie réellement leurs deux formations politiques vu l’étendue des points communs : appartenance au centre-gauche, attachement à l’identité arabo-musulmane, à "Edaoula el madania" (j’utilise le mot arabe car on ne peut le traduire ni par Etat laïque ni par Etat civil) et aux valeurs universelles de la démocratie, des libertés et des droits de l’homme, régime politique mixte présidentiel-parlementaire, refus de la "dictature des idéologies" et des clivages idéologiques primaires et hérités d’une autre époque révolue, courage politique pour participer à un gouvernement d’union nationale ou d’intérêt national selon la terminologie avec les islami stes modérés dans l’intérêt de la nation et de la révolution…

Bref, les similitudes stratégiques et les points communs sont tellement nombreux que beaucoup posent désormais la question sur le coût d’opportunité ou plutôt le manque à gagner du maintien de "deux boutiques politiques distinctes" au moment où le paysage politique tunisien est appelé à une réelle recomposition et une profonde restructuration.

Plus encore, une étude minutieuse de la cartographie électorale des élections du 23 octobre 2011 montre que ces deux partis sont beaucoup plus complémentaires que concurrents aussi bien sur les plans des régions que des catégories sociales et professionnelles.

Même dans une optique d’alliance stratégique avec Ennahdha évoquée récemment par Dr Mustapha Ben Jaafer, si bien sûr cette dernière respecte ses engagements pour la démocratie, "eddaoula el madania" et les libertés et prouve dans les faits qu’elle ne pratique pas le double discours, une alliance stratégique voire une fusion entre Ettakatol et El Moattamar serait une étape nécessaire et décisive car négocier dans l’avenir avec Ennahdha d’égal à égal par un bloc unifié du centre El Moattamar-Ettakatol est beaucoup plus efficient et efficace que négocier chacun de son côté pour quelques portefeuilles et avec des concurrences et intérêts partisans que pourra utiliser la parti dominant.

Alors que certains de l’intérieur comme de l’extérieur de ces deux partis misent sur leur explosion de l’intérieur par des conflits futiles et contreproductifs, la réponse la plus appropriée des militants et des dirigeants d’Ettakatol et du Moattamar serait à mon sens d’entamer immédiatement des négociations sérieuses en vue d’établir une alliance stratégique ouverte et démocratique pour rédiger des programmes communs, proposer aux électeurs une offre politique commune et présenter des candidats communs aux futures échéances électorales à l’échelle locale, régionale et nationale.

Un pôle unifié du centre Ettakatol-El Moattamar sera une vraie force de propositions QUI NE SE DEFINIT PAS ET NE SE RASSEMBLE PAS SUR LE SEUL FAIT D’ETRE CONTRE UNE AUTRE FORCE POLITIQUE comme le font actuellement d’autres qui n’ont pas retenu la leçon du 23 octobre, dépassant ainsi les idéologies en se basant sur des programmes politiques et socio-économiques pragmatique.

Cette force du centre qui n’a de problème ni avec l’identité et la religion ni avec la modernité et les libertés, sera la vraie garantie pour les libertés toutes les libertés du communiste au salafiste pourvu qu'ils soient pacifiques et contre les extrémismes, tous les extrémismes de droite comme de gauche.

Cette force du centre qui dépassera toutes les peurs et toutes les faza3as ratissera large au centre-gauche comme au centre-droit, à la ville comme à la campagne, dans les régions côtières comme dans celles de l’intérieur, chez les "arabophones" comme chez les "francophones", chez les jeunes comme chez les moins jeunes, chez les femmes comme chez les hommes, chez les pratiquants comme chez les non-pratiquants et enfin chez les couches aisées, moyennes et défavorisées.

En plus des évidences que l’union fait la force et que 1+1>2 grâce aux effets de synergies et aux économies d’échelles que nous apprennent les théories du management et de l’organisation, je crois qu’une alliance stratégique entre ces deux partis qui pourra mener à terme à une fusion sur la base d’un programme commun sera une chance pour le centre et pour la Tunisie qui rappelons-le ne se gouverne qu’au centre, selon Ahmed El Mestiri le chef du MDS historique, le premier grand rêve démocratique, malheureusement avorté, d’un projet de parti centriste et rassembleur dont sont issus beaucoup de dirigeants actuels aussi bien à Ettakatol qu’à El Moattamar.

Alors, pour conclure et répondre à la question du départ "El Moattamar et Ettakatol doivent-ils fusionner?" : Apparemment, tout y milite, la stratégie et la tactique, les facteurs structurels et conjoncturels, sauf peut-être les EGO des Docteurs, mais ceci est une autre affaire…

Dr & Dr

Soyez des journalistes citoyens
Cette rubrique est aussi la vôtre. Si vous souhaitez exprimer vos coups de cœur, coups de gueule ou revenir sur n’importe quel sujet qui vous tient à cœur, un événement qui vous interpelle, vous pouvez le faire en nous faisant parvenir vos écrits en cliquant  ici.
GlobalNet se fera un plaisir de les publier, avec ou sans la signature de leurs auteurs. Vous avez tout à fait le droit de garder l’anonymat ou de signer avec un pseudo.



 

Commentaires 

 
+1 #12 RE: Tunisie, El Moattamar et Ettakatol doivent-ils fusionner ?
Ecrit par hammadi     13-01-2012 10:22
non, le CPR va fusionner avec un parti Libyen
 
 
-1 #11 RE: Tunisie, El Moattamar et Ettakatol doivent-ils fusionner ?
Ecrit par qqun     11-01-2012 23:32
tji chakchouka bil mokh. Brima ...
 
 
-3 #10 @Battal
Ecrit par Salih     11-01-2012 21:31
Gens de gauche ayant rejoint, servi et applaudi Zaba : Saadoun Zmerli, Dali Jazi, Mohamed Charfi, Mohamed Moada, Ismael Boulehya et tout le MDS, Samir Laabidi, Boubaker Sghaier, Borhene Bsais et la liste est très langue
 
 
+2 #9 RE: Tunisie, El Moattamar et Ettakatol doivent-ils fusionner ?
Ecrit par Battal     11-01-2012 11:44
Article très superficiel, bourré de fautes d'orthographe.
Pour la forme, On n'utilise pas les majuscules pour attirer l'attention sur des mots, il y a des figures de styles pour ça, on n'est pas sur le chat Facebook pour faire mine de crier.
Sinon pour le fond, mauvaise foi et insinuations diffamatoires :"applaudie par leurs collègues de gauche ayant rejoint le dictateur" vous parlez de qui ? ou bien juste pour le plaisir de balancer la des accusations que le lecteur pourra accrocher à celui qu'il veut ? quand on rapporte des faits on se doit d'être précis.
 
 
0 #8 ca ne marchera pas
Ecrit par Royaliste     11-01-2012 00:44
Ettakatol va payer son mensonge : il a promis qu'il n'irait jamais en coalition avec l'extrême droite et il l'a fait.

Prochaines élections, ils vont ramasser des cacahuètes

Marzougui n'a pas intérêt a fusionner avec Ettakatol puisque ce dernier ne va plus être dans le top 3, en plus Marzougui ne peut pas accepter quelqu'un qui lui fait de l'ombre, son ego lui interdit d'avoir un second rôle.( lui qui a appelé au par avant une présidence collégiale comme en Suisse :)
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Sur le vif
  • Temps fort
  • National
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved