sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Dimanche 26 Mars 2017         

Le 06/02/2013, une autre date malheureuse pour la Tunisie

Imprimer Envoyer
Publié le Mercredi 06 Février 2013 à 16:33
Le défunt Chokri Belaïd Comment un pays accueillant une civilisation plusieurs fois millénaire peut-il sombrer dans une violence aveugle ? Est-ce le fait d’une minorité qui perpétue des actes barbares jusqu’alors impunis ?

Je réfute toute allégation voire même toute pensée que le peuple tunisien a bridé sa violence ces dernières décades. Le vrai tunisien est aimable, accueillant, charmant et bien éduqué. Nous subissons de nos jours une volonté de changement de notre attitude. Ce nouveau comportement est externe à notre culture et à nos traditions.

L’assassinat de Maître Chokri Belaïd, dans une démocratie naissante est pire sinon au moins égal aux tortures infligées aux militants de toutes natures sous les dictatures passées. Qui en est le véritable instigateur ? A qui profite ce crime ? La main qui a tué n’est pas celle qui en a ordonné l’exécution. Cette dernière devra être recherchée sans relâche jusqu’à ce qu’elle soit neutralisée et jugée pour que cesse cette bestialité et pour que soit définitivement obstruée, la route au retour aux exactions de ceux qui nous ont gouvernés.

Cet acte vil et lâche ôte une partie du cœur et insulte la raison de chaque Tunisien tant en son pays qu’à travers le monde. Les opinions doivent être acceptées, discutées, disputées,…tant qu’elles restent non diffamatoires et non incitatives à la violence.

Supprimer un homme de surcroît politique pour quelque raison que ce soit, cultive la terreur, prémices du musellement du peuple. Réagir en ce moment est une obligation et le devoir de tout citoyen du monde. Il en va de l’honneur de notre patrie, de la mémoire de nos martyrs et de la grâce à rendre à notre cher pays. Se taire, ne pas condamner énergiquement et rester passif sera perçu comme une porte ouverte à l’instauration d’une autre forme de dictature machiavélique. Aucune fin ne peut justifier les moyens.
Enfin, je présente mes sincères condoléances à toute la famille de Feu Maître Chokri Belaïd, militant opposant devenu martyr, à l’Ordre des Avocats de Tunisie et à tout Tunisien et citoyen libre pour dénoncer cette barbarie qui n’est pas nôtre.

Le 06/02/2013 est une autre date sombre à inscrire dans notre histoire. Soyons soudés et controns, avec intelligence et pacifisme, le misérabilisme social pour qu’elle soit la dernière.

Salah Ben Youssef

Soyez des journalistes citoyens
Cette rubrique est aussi la vôtre. Si vous souhaitez exprimer vos coups de cœur, coups de gueule ou revenir sur n’importe quel sujet qui vous tient à cœur, un événement qui vous interpelle, vous pouvez le faire en nous faisant parvenir vos écrits en cliquant  ici.
GlobalNet se fera un plaisir de les publier, avec ou sans la signature de leurs auteurs. Vous avez tout à fait le droit de garder l’anonymat ou de signer avec un pseudo.



 

Commentaires 

 
+12 #3 Dates!
Ecrit par Shlomo Ben Shlomo     28-02-2013 11:20
En effet le 06/02/2013 est une sale date pour toute la Tunisie. Je partage tout à fait ton avis.
Mais ce qui a crée une telle date est une autre date que les tunisiens ont applaudi jusqu'à mettre le pays dans le piteux état que l'on constate. Il s'agit du 14 janvier: C'est la date de tous nos malheurs.
Les plus intelligents l'ont vu dès le 13 janvier au soir. D'autres, après deux années, regrettent aujourd'hui (c'est la plupart du peuple).
Les plus cons s'en rendront compte dans deux ans encore quand la Tunisie sera carrément devenue un pays colonisé. Ces derniers sont les plus bêtes et les plus nuisibles. Ils ne veulent pas reconnaitre leur mauvais choix motivé par la haine et les rancoeurs (le coeur du tune moyen est apparemment très sale!!!).
Ce sont ces derniers qui ont ruiné le pays. Bien plus encore que tous les Trabelsis et les Ben Ali réunis. D'ailleurs, le temps De Ben ALi était-il pire? Certains hypocrites répondront oui!
Alors tunisiens, vous avez fait le travail de Shlomo Ben Shlomo à la place de Shlomo Ben Shlomo, si vous voyez ce que je veux dire. Mais quand on est con, on ne mérite qu'une chose: C'est d'être colonisé par Shlomo Ben Shlomo, si vous voyez ce que veux dire!
Et n'en voulez surtout pas à Shlomo Ben Shlomo, mais seulement à vous-même!
 
 
-12 #2 no-one
Ecrit par Pseudo0     08-02-2013 16:14
Ceux qui on tué Chokr Belaid leur objectif est CERTAINEMENT tout autre PLUS IMPORTANT:
chokro Beaid n'est certainement pas leur objectif:
- 1er objectif des assassins est certainement créer le trouble dans le pays!! pointer des doights le gouvernement pour leur coller la responsabilité de la sécurité - donc accuser le troika d'echec et en premier montrer que Ennahdha ne joue pas son rôle: Donc 1er cible est d'attaquer Ennahdha
- 2ème objectif est de detruire l'alliance qui est en train de se construire entre le nouveau groupement du Troika et de détruire tout dialogue national.
Ce dernier est pour detourner l'attention des tunisiens et laisser le champs libre pour les ENNEMIS du peuples a revenir en douceur: pour permettre aux anciens de BEN ALI de revenir: Kaïd Essebsi et Companie!!!
FAITES ATTENTION CHERS TUNISIENS, VOTRE VRAI ENNEMIS D'HIER EST TOUJOURS LA!!
LE RDC est le seul qui peut profiter d'un tel assassinat.
 
 
+9 #1 Condoléances aux proches
Ecrit par Ben Whirlpool     06-02-2013 22:06
Un assassinat politique dénote une double défaite:
- défaite, qu'on espère provisoire, d'une démocratie qui ne parvient pas à substituer le débat d'idées à la violence.
- défaite aussi des idées des assassins, quels qu'ils soient, avouant par ce geste désespérant que leurs idées ne peuvent être défendu par le discours et la raison.

Que les coupables soient châtiés, que le débat revienne, que le peuple ne cède pas à la violence, que les violents soient empêchés de nuire !
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Sur le vif
  • Temps fort
  • National
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved