sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Jeudi 14 Décembre 2017         

France : Mesures d’exception contre des enfants musulmans

Imprimer
Publié le Mardi 24 Mai 2016 à 12:15
La France agit comme à la période de vichy mais plus avec les juifs mais avec les musulmans et surtout les enfants:

Après les dénonciations calomnieuses, les assignations à domicile non justifiées, les retraits du permis de travailler pour les personnels aéroportuaires, une nouvelle mesure d’exception a fait son apparition : la convocation des enfants musulmans scolarisés dans le cadre de “l’Instruction En Famille” en sous-préfecture !

En France, l’instruction est obligatoire pour tous les enfants entre l’âge de 6 et 16 ans, comme le veut L131-1 du Code de l’Éducation, et ce sont les représentants légaux de l’enfant qui font le choix de sa scolarité. Si l’immense partie des parents choisit de scolariser leur enfant dans une école publique, d’autres les scolarisent dans une école privée, sous ou hors contrat, et certains font le choix de les instruire à domicile, comme cela est prévu par L131-5 du Code de l’Education. Tous ces choix de scolarité sont possibles, légaux, et aucune pression ne serait être exercée sur les parents pour leur choix.

Pour les enfants scolarisés dans le cadre de “l’Instruction En Famille” (IEF), une vérification de l’obligation de scolarité est effectuée annuellement sous forme de contrôle, principalement au domicile des parents, mais pas exclusivement. Aussi, il arrive que les enfants soient convoqués dans des écoles élémentaires.

A Mulhouse, des parents musulmans ayant fait le choix de “l’Instruction en Famille” se sont fait convoqués dans un lieu non prévu par la loi et la jurisprudence : la sous-préfecture. Un lieu loin d’être anodin puisque s’y déroulent des interrogatoires de police, entre autres.

Plus choquant encore, les dizaines de familles concernées par cette mesure inexplicable d’un point de vue légal sont toutes musulmanes, ce qui constitue clairement une discrimination.

M. B témoigne : « C’est incroyable, en quoi convoquer un enfant dans une préfecture est-il dans son intérêt pédagogique. On tente de nous intimider et de nous faire payer le choix de la scolarité pour nos enfants. C’est inacceptable ! ».

Un autre parent, M. D dénonce : « Nous ne nous opposons pas au contrôle de l’Académie, mais après avoir été convoqué dans une école comme chaque année, cette fois, à peine dix jours avant, on reçoit une lettre recommandée nous convoquant en sous-préfecture, sans aucune explication. Nous envoyons des mails à l’Académie mais elle ne répond pas. C’est ahurissant».

Le CCIF rappelle que Human Rights Watch, Amnesty International, le Conseil de l’Europe, cinq experts de l’Organisation des Nations Unis, et le Défenseur Des Droits ont dénoncé conjointement le ciblage des citoyens de confession musulmane durant l’état d’urgence.

Qu’aujourd’hui, seuls des parents et leurs enfants de confession musulmane soient convoqués à la sous-préfecture pour une formalité de routine est un fait alarmant.

L’antenne du CCIF Alsace suit de très près cette affaire et ne compte pas la laisser passer sous silence.
Liberté (source : www.islamophobie.net)

Soyez des journalistes citoyens
Cette rubrique est aussi la vôtre. Si vous souhaitez exprimer vos coups de cœur, coups de gueule ou revenir sur n’importe quel sujet qui vous tient à cœur, un événement qui vous interpelle, vous pouvez le faire en nous faisant parvenir vos écrits en cliquant  ici.
GlobalNet se fera un plaisir de les publier, avec ou sans la signature de leurs auteurs. Vous avez tout à fait le droit de garder l’anonymat ou de signer avec un pseudo.


 

Commentaires 

 
-4 #6 Sujet déformé
Ecrit par Ami des musulmans     15-07-2016 21:45
Le fait que les enfants doivent avoir une éducation, ce qui les élèvera tout au long de leur vie, est vécu comme quelque chose de normal ici, en France. C'est même pour cela entre autres que nos ancêtres ont fait la révolution y compris un 14 Juillet !
Cela montre que vous êtes un journal réactionnaire. Vous avez complètement déformé la réalité. Dire que les gens sont contrôlés chez eux ? Oui, mais ce n'est pas du tout un contrôle de police. C'est plutôt un contrôle bienveillant, dans l'intérêt de l'enfant.
C'est tout. Je ne sais pas si je continuerai à vous lire.
Cordialement,
Etk
 
 
+4 #5 RE: France : Mesures d’exception contre des enfants musulmans
Ecrit par Tn Fr     10-06-2016 11:21
La Tunisie est un pays musulman, relisez votre constitution. Si vous n'êtes pas contents, allez rejoindre vos maîtres et laissez nous tranquille.

@Ben W,

L'école publique, non merci ! Entre la décadence des mœurs et un enseignement en perte de vitesse, l'école publique, c'est pour les bouseux.
L'Islam, que vous le vouliez ou non, restera en France, c'est trop tard... La République n'a pas vocation à empêcher les gens de croire. Votre entreprise est vaine.
 
 
+3 #4 Racisme?
Ecrit par Royaliste     06-06-2016 16:40
aujourdhui, un haut fonctionnaire de l'Etat, payé par nos impots a dirigé une cérémonie pour islamiser des non-musulmans voulant épouser des tunisiennes... en Tunisie on force des non-musulmans a se convertir pour les autoriser a se marier ...

Imaginez deux secondes quelle serait la réaction des tunisiens si un pays du nord, exige des tunisiens de changer de religion avant d'épouser leurs ressortissantes..
 
 
+4 #3 CCIF
Ecrit par Ben Whirlpool     28-05-2016 11:47
Les manoeuvres du CCIF (le sabre) commencent à se voir même chez les bien-pensants... La prétendue "instruction en famille" est un moyen utilisé par les sectaires de tous poils pour enseigner ce qu'ils veulent à leurs enfants, qu'ils considèrent comme leur propriété.
C'est donc bien les islamistes que vise à défendre le CCIF, mais si son but est de montrer que la France n'est décidément pas un pays pour les musulmans, nous sommes d'accord: islam ? Non merci !

Rentrez chez vous ! Restez chez vous !
 
 
+6 #2 RE: France : Mesures d’exception contre des enfants musulmans
Ecrit par Montygolikely     27-05-2016 00:18
Demandez également comment certains tunisiens "de couleur" sont considérés dans notre pays et ne parlons pas de nos juifs...
Commençons à balayer devant notre porte avant d'aller voir ce qui se passe chez les autres.
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Sur le vif
  • Temps fort
  • National
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved