sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Mercredi 22 Novembre 2017         

Mondial 2022 : Pour l'OIT, Qatar ne viole pas les droits des travailleurs immigrés

Imprimer
Publié le Mercredi 08 Novembre 2017 à 14:35
AFP- Le Qatar va pour voir s'en réjouir. Ciblé de longue date par les ONG et les syndicats pour les conditions de travail qu'il réserve aux travailleurs immigrés, notamment sur les chantiers des stades du Mondial 2022, l'émirat se voit blanchi de ces accusations par l'Organisation internationale du travail. L'OIT a en effet jugé mercredi que le petit pays gazier ne violait pas les droits de ses travailleurs immigrés et a décidé de clore la plainte qui le visait pour ce motif.

Vers la fin de la «kafala»
Cette décision s'explique par les engagements pris par le Qatar, en particulier celui de mettre fin au système controversé de parrainage dit «kafala», considéré comme la cause de tous les abus contre les travailleurs migrants. En vertu de ce système, tous les travailleurs étrangers doivent avoir un «parrain» local - particulier ou entreprise - et obtenir une autorisation de sa part pour changer d'emploi ou quitter le pays d'accueil. Le Qatar a par ailleurs annoncé la mise en place d'un salaire minimum.

Et les autres pays du Golfe ?
Le combat des ONG et des syndicats devrait se déplacer chez les voisins du Qatar. L'International Trade Union Confederation (ITUC), qui était co-auteur de la plainte déposée en 2014, s'est réjouit dans un communiqué de la décision de l'OIT, estimant que «le Qatar a fixé une nouvelle norme pour les Etats du Golfe». «Elle doit être suivie par l'Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis où des millions de travailleurs migrants sont prisonniers d'un esclavage moderne.»
 

Commentaires 

 
0 #1 RE: Mondial 2022 : Pour l'OIT, Qatar ne viole pas les droits des travailleurs immigrés
Ecrit par Gilbert Duroux     08-11-2017 16:27
J'ai du mal à comprendre cette décision. Tous ces reportages parlant d'esclavage moderne, de temps de travail explosé, de conditions de travail indignes, sous le cagnard, de confiscations de passeports pour que les salariés ne puissent pas s'enfuir, de morts à cause des règles de sécurités non respectées ou inexistantes, tous ces reportages étaient donc bidons ?
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Sport
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • National
  • Monde
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved