sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Vendredi 14 Décembre 2018         

Le Canada inquiet après l’annonce de l’expulsion de son ambassadeur à Ryad

Imprimer
Publié le Mardi 07 Août 2018 à 09:41
AFP - Le Canada a demandé des explications lundi après l'annonce de l'expulsion de son ambassadeur à Ryad pour "ingérence", et prévenu qu'il continuerait à "défendre les droits humains" dans le monde.

"Que les choses soient bien claires pour tout le monde ici et pour les Canadiens qui nous suivent ou nous écoutent: le Canada défendra toujours les droits humains au Canada et dans le reste du monde", a déclaré Chrystia Freeland, ministre canadienne des Affaires étrangères, à l'ouverture d'une conférence sur l'égalité des sexes à Vancouver, en référence explicite à la crise avec Ryad.

"Les droits des femmes sont des droits humains", a insisté Mme Freeland, qui avait déjà critiqué la semaine dernière l'arrestation de Samar Badaoui et de sa collègue Nassima al-Sadah, des militantes des droits des femmes en Arabie saoudite.

"L'engagement du Canada à mettre les droits humains au centre de notre politique étrangère a attiré l'attention ces derniers jours, je fais bien sûr référence à l'expulsion de l'ambassadeur du Canada en Arabie Saoudite", a-t-elle ajouté.

"Nous sommes sérieusement inquiets" et "nous cherchons à en savoir plus sur la récente déclaration du royaume d'Arabie saoudite", avait auparavant affirmé dans un communiqué Marie-Pier Baril, porte-parole du ministère canadien des Affaires étrangères.

Cette brusque tension des relations entre les deux pays intervient après l'annonce par le ministère saoudien des Affaires étrangères, sur Twitter, de l'expulsion imminente de Dennis Horak, l'ambassadeur du Canada à Ryad, sommé de quitter le royaume dans les 24 heures.

L'Arabie saoudite a par ailleurs rappelé son ambassadeur au Canada "pour consultations" et décidé de "geler toutes nouvelles transactions concernant le commerce et les investissements" avec le Canada.

Le royaume "refuse toute ingérence dans ses affaires intérieures et traitera toute ingérence de façon déterminée", a réaffirmé lundi le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir, dans un communiqué lu à la télévision d'Etat.

L'Arabie a aussi suspendu ses programmes de bourses universitaires pour ses ressortissants au Canada et annoncé son intention de les transférer vers d'autres pays, y compris les Etats-Unis.

L'ambassade canadienne s'était dite "gravement préoccupée" par une nouvelle vague d'arrestations de militants des droits de l'homme dans le royaume.

"Nous appelons les autorités saoudiennes à les libérer immédiatement ainsi que tous les autres activistes pacifiques des #droitsdel'homme", avait déclaré la mission vendredi dans un communiqué publié sur Twitter.

Le ministère saoudien des Affaires étrangères a exprimé sa réprobation concernant la formulation du communiqué de l'ambassade.

"Il est très regrettable que les mots 'libération immédiate' figurent dans le communiqué canadien", a déclaré le ministère. "C'est inacceptable dans les relations entre deux pays".



 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Monde
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • National
  • Sport
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved