sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Jeudi 25 Mai 2017         

Erdogan estime qu’Israël est derrière la destitution de Morsi

Imprimer Envoyer
Publié le Mercredi 21 Août 2013 à 10:39
AFP - Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé mardi qu’Israël se trouvait derrière la destitution en Egypte par l’armée du président Mohamed Morsi. Le gouvernement intérimaire installé par l’armée en Egypte a dénoncé des déclarations «sans fondement et qu’aucune personne sensée ne peut croire», assurant que la «patience de l’Egypte arrivait à sa limite». «Vous savez ce qu’on dit en Egypte, que la démocratie ne se fonde pas sur les urnes. Qui se trouve derrière cela: Israël», a dit Erdogan à Ankara lors d’une réunion de son parti, issu de la mouvance islamiste, de la justice et du développement (AKP).

Erdogan a étayé sa thèse en affirmant que lors d’un forum en France avant les élections de 2012 qui ont conduit au pouvoir les Frères musulmans de Morsi, «le ministre (israélien) de la Justice et un intellectuel juif utilisent ces termes: "Même si les Frères musulmans remportent les élections, ils n’en sortiront pas vainqueurs, car la démocratie ne repose pas sur les urnes"».

La Turquie a vivement condamné la destitution du président Morsi et a opté pour un ton très ferme pour réagir à la répression menée par les forces de sécurité égyptiennes contre des rassemblements de soutien au président islamiste déchu. La Turquie a rappelé son ambassadeur au Caire, ce à quoi l’Egypte a riposté par le rappel de son ambassadeur en poste à Ankara, signe d’une dégradation des liens bilatéraux, traditionnellement bons.

Erdogan avait fortement renforcé les liens entre son pays et l’Egypte sous la présidence de Morsi, Ankara ayant fait du Caire l’un de ses partenaires privilégiés dans sa stratégie d’influence régionale. Erdogan est d’autre part un acerbe critique de l’Etat hébreu.
La communauté internationale s'indigne

 La Maison Blanche a condamné ces propos, estimés très «agressifs, sans fondements et faux», a affirmé un porte-parole de la présidence, Josh Earnest.

Le Canada a pressé le Premier ministre turc de retirer ses propos «incendiaires» . «J’espère que le Premier ministre turc va faire ce qui s’impose et retirera ses remarques offensantes et incendiaires», a déclaré le ministre des Affaires étrangères John Baird sur Twitter.

De son côté, le bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a qualifié mardi soir d'«absurde» les propos du Premier ministre turc. «Ces déclarations du Premier ministre turc sont absurdes», a dit à l’AFP un responsable de ce bureau, refusant de faire d’autres commentaires. Les «propos du dirigeant turc ne méritent pas de réactions», avait auparavant déclaré à l’AFP un autre responsable israélien, qui a requis l’anonymat.


 

Commentaires 

 
-3 #1 les morveux se mouchent!
Ecrit par zarzour     21-08-2013 16:46
Erdogan commence à avoir peur!le syndrome de l'instabilité l'envahit.Quand on n'est pas droit dans ses bottes :on accuse toujours les autres.puis chez les musulmans quand quelque chose ne va pas comme ils le désirent automatiquement c'est à cause d'Israél.Erdogan a rejoint le club des persécutés.
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • Monde
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • National
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved