sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Dimanche 26 Mars 2017         

Tunisie/ Quartette : Hassine Abassi critique les "manœuvres" d’Ennahdha

Imprimer Envoyer
Publié le Samedi 21 Septembre 2013 à 12:00
Vue de la conférence de presse du quartette, ce samedi à Tunis. Hassine Abassi, Secrétaire Général de l’UGTT, a pointé ce samedi lors d’une conférence de presse du quartetteà Tunis, "les manœuvres et les procédés dilatoires" d’Ennahdha, s’agissant de sa réaction à la feuille de route des parrains du dialogue. Selon ses dires, le quartette oppose une fin de non-recevoir à l’acceptation du mouvement Ennahdha de son initiative, en allusion au communiqué publié hier vendredi 20 septembre par le parti islamiste, annonçant qu’"il accepte l’initiative du quartette" et affirmant sa disposition, "claire et sans conditions", pour un démarrage immédiat des séances de dialogue.

"Ennahdha dit dans son communiqué qu’il accepte l’initiative, alors que nous parlons d’une feuille de route", a-t-il dit selon les radios locales, ajoutant que "le communiqué d’Ennadha est ambigu et se prête à des lectures et des interprétations différentes".

Le chef de la centrale syndicale a donné un délai supplémentaire "de quelques heures, voire de quelques jours au maximum", afin que les partis  fassent part de leurs approbation de cette initiative. Il a promis que le quartette continuera "à œuvrer pour la défense de la Tunisie et son sauvetage".

La situation n’est pas donc tranchée, la principale pomme de discorde réside dans l’acceptation immédiate de la troïka, notamment d’Ennahdha,  de la démission du gouvernement de Ali Laâridh, comme l’a réclamé hier l’opposition.
Gnet
 

Commentaires 

 
-1 #2 Ennahdha ou l'improbable
Ecrit par volvert     23-09-2013 04:14
C'est toujours la mème antienne qui nous est rapportée par ceux qui voudraient plaider la cause de Ennahdha.
D'abord, ils passent sous silence tous les mauvais coups, usant d'une mémoire sélective qui emprunte à la mauvaise foi.
Ensuite, par une opération"nettoyage",on
affirme que"tout le monde a évolué" pour, immédiatement en inférer que seule l'UGTT n'aurait pas accompli cette mutation.
Il convient de rappeler à CONSULTANT, que la centrale syndicale n'est pas partie du conflit d'interprétation entre les partis politiques, elle se fait médiatrice pour y mettre un terme.
En revanche, ce sont les inspirés de Ennahdha qui lui entretiennent une contestation en règle, et initient contre elle une créature appelée syndicat.
Pour les amateurs de références comparatives, le précédent de Force Ouvrière en france,créée à l'initiative de la CIA, en 1947,pour combattre l'influence de la CGT, serait le bon comparant pour notre exemple.
La CIA partage avec les islamistes la haine du progressisme, le mépris du droit des gens et des peuples, et tient pour quantité négligeable les droits des travailleurs.
Nonobstant, elle se réclame de la défense de la démocratie et de toutes ses valeurs. Les chiliens en ont fait l'expérience, après et avant d'autres peuples.
Et, puisque la rhétorique islamiste embrasse le paradigme de l'anticommunisme avec la mème délectation que les sbires de la CIA, bras séculier de l'oncle Sam,les citoyens des pays arabes ont quelques motifs pour n'avoir pas la moindre sympathie pour cette officine et le pays qui l'a instituée.
Ainsi, le changement devrait s'opérer dans l'idéologie peu démocratique de Ennahdha qui, par malheur, a profité d'une conjoncture historique pour gouverner un pays au nom d'une révolution qu'elle n'a pas faite. Alors, on ne la laissera pas la transfigurer pour en faire une occasion de mener une vraie guerre contre l'esprit d'un peuple aux moeurs pacifiques et à la religiosité tranquille.
Les prosélytismes guerriers qui font florès depuis que Ennahdha et consorts sont aux affaires représentent, sans doute, une modalité nouvelle du débat démocratique.
Il n'y aurait pas assez d'espace pour énumérer tous les manquements imputables aux gouvernants, leur échec sur le front de l'économie, les meurtres politiques, le terrorisme, les atteintes au droit d'informer, etc...
La seule espérance, aujourd'hui, serait de renvoyer ce parti improbable à sa vocation première, s'occuper de diffuser les bonnes paroles.
En la matière, je parie qu'il recèle des experts.
 
 
-2 #1 l'ugtt doit évoluer
Ecrit par consultant     22-09-2013 10:13
Tout le monde a évolué en Tunisie sauf l'UGTT. il est grand temps que les responsables de la centrale syndicale comprennent qu'ils ne sont plus entrain de combattre un colonisateur étranger ou un dictateur mais des gens élus démocratiquement par le peuple. S'ils veulent faire comme en Pologne il faut qu'ils se rappellent que dans ce pays la centrale syndicale s'est retirée de la vie politique lorsque le pays a été débarrassé du dictateur.
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • National
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved