sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Mardi 23 Mai 2017         

Tunisie : Sofiène Ben Farhat en grève de la faim, le DG de Shems explique

Imprimer Envoyer
Publié le Jeudi 05 Septembre 2013 à 10:26
Sofiène Ben Farhat Le journaliste Sofiène Ben Farhat a annoncé hier mercredi qu’il entame une grève de la faim, suite à son licenciement de Shems FM.

Le syndicat de base de la radio réfute cette décision prise par la direction générale de Shems, et annonce son soutien au journaliste. "Après la décision du Directeur Général de radio Shems de mettre fin au contrat avec le journaliste Soufiène Ben Farhat, le syndicat de base annonce sa position de principe consistant à refuser la décision du limogeage, et considère que les éventuels différends pouvant exister entre les deux parties, devraient être réglés par le dialogue", indique le syndicat dans un communiqué relayé par le site de la radio.

"Nous avons exprimé notre position au Directeur Général qui a pris sa décision, face à une opposition de la majorité des membres du comité de rédaction".

Le syndicat de base dit "soutenir Sofiène Ben Farhat dans sa grève de la faim, et appelle à renoncer à la décision de destitution". Il réclame "de garantir le droit des auditeurs de la radio d’accéder à l’information, et de ne pas censurer l’information de ce licenciement et de ses répercussions sur les programmes de la radio et sur le site Internet".

Fethi Bhouri, Directeur Général de Shems FM, explique dans un communiqué publié sur le site de la radio que "Sofiene Ben Farhat a toujours été un chroniqueur apprécié des auditeurs de Shems Fm. Son expérience et ses références  ont fait la réputation de ce  journaliste et homme de média. Toutefois c’est pour des raisons disciplinaires et uniquement pour ces raisons que j’ai du faire le choix de me séparer de ce dernier et de mettre fin à notre collaboration, car il n’en était pas à son premier écart.
 
Lors d’une réunion qui s’est tenue dans la matinée du 2 septembre 2013 avec l'équipe de la matinale Sofiène Ben Farhat a dénigré en des termes désobligeants le travail engagé, je lui ai alors demandé de se calmer en lui rappelant qu’il n’était ni le producteur ni l’animateur de l’émission mais plutôt le chroniqueur et qu’il n’avait pas à s’ingérer dans la conduite de l’émission, c’est alors qu’il s’est emporté et m’a ouvertement manqué de respect devant le reste de l’équipe. J’ai immédiatement mis fin à cette réunion lui demandant de quitter le bureau. J’ai aussitôt convoqué le comité de direction pour signifier mon intention d’arrêter la collaboration avec Sofiene Ben Farhat. Il a été décidé une réunion du comité de rédaction pour le mardi 03 septembre à 15h à titre consultatif, réunion au cours de laquelle j’ai annoncé que ma décision était prise et qu’elle était dictée par la répétition de ce genre d’incidents.

Je tiens en outre à préciser que la direction générale ne s’est jamais opposée à l’invitation de quiconque dans les émissions de Shems FM, mon seul souci était de veiller à ce que le droit de réponse soit accordé à toute personne qui en a le droit.
 
Tout en comprenant l'ampleur de la mobilisation que j'attribue d'une part à la popularité du chroniqueur et d'autre part à une crainte légitime de voir la liberté d'expression ainsi menacée, je comprends moins la facilité avec laquelle le SNJT, l'UGTT, certains hommes politiques, une large frange de la société civile se soient laissés  convaincre que la vraie raison de la rupture de son contrat était une mesure dictée par le pouvoir en place, n’est ce pas de nos jours une accusation trop facile ?
 
Je peux déclarer haut et fort qu'aucune pression de quelque partie que ce soit n'a été exercée sur moi pour que je prenne la décision d’arrêter  la collaboration avec le chroniqueur Sofiène Ben Farhat, il s'agit d'une décision prise après mure réflexion suite  à une attitude irrespectueuse à mon égard.
 
Je dois avouer que je ne fais aucun compromis avec le manque de respect et aucun nom aussi prestigieux soit-il ne peut passer avant shems fm. J’estime qu’en manquant de respect à ses collaborateurs et à moi même il n’a pas respecté le média à qui il doit dans une large mesure sa notoriété".


 

Commentaires 

 
+1 #2 dommmmmmmmage
Ecrit par jasmine     06-09-2013 06:39
j aime bien sa façon de parler ,on trouve pas deux comme comme lui de nos jours , j espere qu' il arrive a s en sortir ,il est capable .bon courage.
 
 
0 #1 Il se croit au dessus de tous
Ecrit par Lotfi     05-09-2013 10:53
C'est une décision souveraine de la station et elle a raison de le remettre à sa place il se croit au dessus de tous...Il a une bonne culture mais une langue fourchue et souvent monteur.
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • National
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • Monde
  • Sport
  • Net & Info
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved