sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Jeudi 20 Septembre 2018         

Les premières entreprises non transparentes sont les entreprises publiques (Maher Gaida)

Imprimer
Publié le Vendredi 14 Septembre 2018 à 16:32
"Il faut tout d'abord remettre en cause la manière dont l'Etat dépense l'argent et le collecte. Est ce que nous sommes un Etat régalien ou un Etat providence, s’est interrogé Maher Gaida, Expert Comptable, Membre de l'Ordre National des Experts Comptable.

Dans un entretien avec Gnet en marge de sa participation à la conférence nationale sur les orientations économiques et sociales du PLF 2019, Gaida estime qu’"il y a trop de fonctionnaires. Il faut se demander si l'Etat est capable de supporter 690.000 fonctionnaires pour 11 millions d'habitants. C'est à partir de là que nous pourrons élaborer un système d'imposition équitable".

"La fiscalité est aujourd'hui incompréhensible et inaudible pour le citoyen. Donc instinctivement le citoyen fuit l'impôt et rentre dans la fraude fiscale. Il faut donc simplifier la fiscalité. Pour simplifier il faut baisser les taux et élargir l'assiette et éliminer toutes les niches fiscales et les avantages fiscaux.

La fiscalité est mal répartie. Aujourd'hui il y a 50% de la population qui paye pour 100% de la population. Il y a beaucoup de petits commerçants qui sont en dehors de toute fiscalité.

Comme chaque année, cette loi des finances va apporter son lot de refontes fiscales et on ne peut plus se projeter fiscalement parce que chaque année les règles changent. IL faudrait déjà appliquer les règles existantes.

Les sociétés transparentes payent pour les sociétés non transparentes. Et les premières entreprises non transparentes sont les entreprises publiques."
Propos recueillis par Wissal Ayadi

 

Commentaires 

 
0 #1 RE: Les premières entreprises non transparentes sont les entreprises publiques (Maher Gaida)
Ecrit par Agatacriztiz     14-09-2018 19:29
Cessez de tourner hypocritement autour du pot et sanctionnez ceux que vous avez déjà identifié depuis belle lurette et que vous protégez pour des raisons aussi obscures qu'inavouables ou par copinage avec tel ou tel ramassis de oisifs qui se protègent sous des partis politiques.
Le Tunisien n'est pas dupe, il voit de plus en plus de gens s'enrichir d'une façon honteuse en graissant la patte de tous les véreux corruptibles qui se trouvent sur leurs chemin.
Ne me dites pas qu'à l'heure numérique et pour un petit pays peuplé d'à peine 11 millions d'habitant, on n'arrive pas encore à cibler les fuyards de la fiscalité, d'autant plus qu'ils ont tous plus ou moins pignon sur rue ou qu'ils ne les envahissent littéralement sous prétexte d'endiguer le chômage, et finissent par rouler dans des bagnoles tout-terrains que le tunisien moyen mettrai toute sa vie à payer, claquent des millions dans les hôtels, restaurants, bars huppés ou dans les boites de nuit où Monsieur tout le monde n'oserai, même pas en rêve, franchir la porte d'entrée.
Oui vous avez raison, cette fiscalité est vraiment "aujourd'hui incompréhensible et inaudible pour le citoyen" honnête...
 
Ces commentaires n'engagent que leurs auteurs, la rédaction n'en est, en aucun cas, responsable du contenu.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • National
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • Monde
  • Sport
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved