sur   
Suivez-nous
Accueil l Temps Fort l National l Monde l Sport l Net & Informatique
Mardi 11 Décembre 2018         

Les députés se jettent les accusations sur le blocage de la Cour constitutionnelle

Imprimer
Publié le Jeudi 06 Décembre 2018 à 13:19
"Le clientélisme corrompt le processus de transition démocratique, notre condition dans les négociations est qu’aucune partie ne mette la main sur le Cour constitutionnelle qui devra être dotée de l’indépendance totale", a souligné ce mercredi le président de la coalition nationale, Mustapha Ben Ahmed, lors de la plénière consacrée à l’examen du budget de la Cour Constitutionnelle.

"Le législateur, lorsqu’il a décrété la Cour constitutionnelle, il n’y avait ni majorité, ni opposition", a-t-il dit, récusant le fait de faire assumer à la majorité le blocage en matière d’installation de la Cour constitutionnelle. "Nous sommes prêts au consensus sans conditions préalables", a-t-il dit, appelant à ce que la composition de la Cour constitutionnelle reflète la volonté populaire.

Le président du bloc d’Ennahdha, Noureddine Bhiri, a estimé que le choix d’une majorité de 145 voix est susceptible de garantir l’indépendance absolue de la Cour constitutionnelle. "Nous avions pu choisir une majorité de 109 voix, dans la mesure où nous formions la majorité à l’ANC", a-t-il indiqué.

"Nous sommes pour une cour constitutionnelle avec une majorité renforcée, afin que les institutions constitutionnelles inspirent confiance dans le cœur des Tunisiens", a-t-il ajouté. 

Youssef Jouini, indépendant, a appelé à faire montre de "déni de soi et de concession", pour parvenir à l’installation de la Cour constitutionnelle, appelant les sages à faire valoir l’intérêt du pays, et élire les membres de la CC.

"La majorité au pouvoir a essuyé un échec cinglant en matière d’élection de la Cour constitutionnelle, car sa logique en cela était de marquer des points", a souligné le président de la coalition démocratique, Salem Labiadh.

Selon ses dires, "on ne peut faire assumer à l’ensemble de l’Assemblée la responsabilité de bloquer l’installation de la Cour Constitutionnelle. Nous sommes au cœur de la crise politique, et la majorité au pouvoir en est la première responsable". Le député a affirmé l’impératif d’instaurer la cour constitutionnelle, car il est inadmissible de s’acheminer vers les prochaines élections, sans cette institution.

Le projet de budget de la Cour constitutionnelle a été adopté à 123 pour, et une abstention, sans opposition.
Gnet

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 
  • National
  • Temps fort
  • Sur le vif
  • Monde
  • Sport
 Lire aussi



GlobalNet - 53, Rue des Minéraux, La Charguia I 2035 Tunis, Tunisie ( Plan d'accès )
Hotline commerciale : 70 132 133 - Hotline technique : 70 132 131 - Hotline réabonnement : 70 132 100
E-mail : globalnet@gnet.tn  - Fax : (216) 70 014 040
© Copyright GlobalNet 2006 : Fournisseur d'accès Internet en Tunisie - ADSL Tunisie . All rights reserved